Pour un revenu de base dans le Nord

Mediapart le Club

Une tribune dans le Club de Mediapart qui incite le président du département du Nord à rejoindre l’initiative d’expérimentation du revenu de base.

Nous croyons que l’heure est venue pour les départements d’expérimenter le revenu de base.

Dans cette optique, le conseil régional de nouvelle Aquitaine a voté le principe de son expérimentation en septembre 2016. De même, l’association « Mon revenu de Base » a récolté des fonds grâce à son crowdfunding pour lancer une expérimentation citoyenne. Enfin, le 26 novembre dernier, huit présidents de départements ont lancé un appel pour l’expérimentation de ce revenu de base. Ils ont déjà été rejoints dans leur initiative par le président du département de la Dordogne.

Premier·e·s signataires : Faustine Balmelle, Secrétaire Nationale des Jeunes Socialistes ; Damien Carême, Maire EELV de Grande-Synthe ; Myriam Cau, Porte-parole EELV Nord-Pas-de-Calais, élue à Roubaix ; Jérémie Crépel, Secrétaire régional EELV Nord-Pas-de-Calais, élu à Lille et à la MEL ; Alexis Debuisson, Militant du M1717 à Armentières ; Karima Delli, Députée européenne EELV du Nord-Ouest ; Sophie Desreumaux, Conseillère Municipale de Caudry ; Nozha El Kassmi, Militante du M1717 à Dunkerque ; Daniel Jankowiak, Militant du M1717 dans le  Sambre Avesnois ; Jeremie Meurisse, Militant du M1717 à Tourcoing ; Sadia Pamart, Militante du M1717 à Roubaix ; Pascale Pavy, Militant du M1717 à Bailleul, ancienne conseillère régionale Nord-Pas-de-Calais ; Benjamin Tison, Coordinateur des Jeunes Socialistes à Armentières ; Roger Vicot, Maire PS de Lomme, Conseiller Départemental du Nord.

Source : Pour un revenu de base dans le Nord, le Club de Mediapart.


Illustration : Mediapart.

Pays-Bas : La pétition pour l’expérimentation d’un revenu minimum automatique pour les seniors sans emploi remise au Parlement

Aanbieding Petitie

Antoinette Hertsenberg (de l’émission télévisée néerlandaise Radar) a remis au Parlement le 14 novembre une pétition, signée par 113 344 personnes, demandant l’expérimentation d’un revenu minimum automatique pour les personnes sans emploi de plus de 55 ans.

La pétition a été lancée après que Radar ait rappelé il y a six mois que seulement 3 % des seniors sans emploi retrouvent un travail rémunéré.

La remise de la pétition fut un succès : de nombreux membres du Parlement, représentant la quasi-totalité des partis politiques, y ont assisté. Le Parti socialiste (Socialistische Partij, SP) a demandé la tenue d’un débat parlementaire sur le sujet, dans le prolongement de la pétition. Un accueil politique qui tranche avec celui reçu par une pétition similaire l’an dernier : un tel débat avait à l’époque été refusé.

La pétition a bénéficié d’une attention médiatique importante, relançant le débat autour du revenu inconditionnel aux Pays-Bas.

Plus d’informations :

Pedro Alves, Netherlands : Basic Income petition in the Netherlands for people over 55 years old was signed more than 50000 times, Basic Income News, 6 juillet 2017.


Traduction d’un article de Hilde Latour initialement publié sur Basic Income News.

License : CC BY-NC-SA 3.0.

Illustration : Droits réservés.

« Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements »

20 euros

Une tribune dans Le Journal du Dimanche où huit présidents de conseils départementaux annoncent leur intention d’expérimenter le revenu de base.

Signataires : les présidents de Gironde, Jean-Luc Gleyze ; Aude, André Viola ; Ariège, Henri Nayrou ; Gers, Philippe Martin ; Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein ; Haute-Garonne, Georges Méric ; Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut ; Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel.

Nous qui gérons le Revenu de solidarité active (RSA), nous mesurons tous les jours le rôle essentiel d’un filet de sécurité contre la grande pauvreté mais aussi ses limites. Sa complexité et celle de l’ensemble des minimas sociaux engendrent du non recours – plus de 30 % de ceux qui ont droit au RSA n’en font pas la demande –, des ruptures de droits, des indus. Le RSA échoue à vaincre la pauvreté, qui frappe près de 9 millions de personnes en France, et suscite la stigmatisation de ceux qui le perçoivent.

Source : « Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements », Le Journal du Dimanche.


Illustration : Reuters.

Le gouvernement écossais va financer des expérimentations de revenu de base

Un article de la Royal Society for the encouragement of Arts, Manufactures, and Commerce (RSA) annonce que le gouvernement écossais apporte son soutien financier aux expérimentations de revenu de base dans plusieurs municipalités.

Universal Basic Income has the potential to be a key foundation for economic security, enabling people to make a wider contribution including through work. There is a myth that Basic Income is at odds with work. We believe that it in fact forms a foundation for better work.

[Le revenu de base universel peut être une pierre angulaire de la sécurité économique, qui permette à la population de contribuer de diverses manières, notamment via l’emploi. L’idée que le revenu de base est contradictoire à l’emploi est un mythe. Nous pensons à l’inverse que c’est une base qui va permettre de mieux travailler.]

Anthony Painter

Cette annonce fait suite à une conférence et des ateliers sur le sujet qui ont eu lieu à Glasgow plus tôt cette année.

Source : Scottish government will fund basic income experiments, Jamie Cooke & Anthony Painter.

Voir aussi en anglais : Scotland Will Begin Funding Universal Basic Income Experiments, Patrick Caughill pour Futurism.

Voir aussi en français : Après la Finlande, l’Écosse envisage d’expérimenter le revenu universel, Romane Mugnier pour Usbek & Rica.


Illustration : CC 0 1.0 ScouserUK.