Les expérimentations du revenu de base : limites et risques

Un article de Robert Cauneau ana­lyse et cri­tique la volon­té actuelle de 13 dépar­te­ments fran­çais d’expérimenter un reve­nu mini­mum garan­ti.

Devant ces limites et tous ces risques, qui font consi­dé­ra­ble­ment dou­ter de la per­ti­nence des expé­ri­men­ta­tions, il nous semble qu’il serait beau­coup plus effi­cace de s’orienter vers des débats publics, impli­quant non seule­ment les poli­tiques, les experts et les mili­tants, mais toute la popu­la­tion, et qui per­met­traient au moins de tes­ter la dési­ra­bi­li­té de la réforme. Ces débats devraient idéa­le­ment por­ter certes sur les sujets abor­dés dans le cadre de la pré­pa­ra­tion des expé­ri­men­ta­tions dépar­te­men­tales, mais éga­le­ment, et peut‐être sur­tout, sur des ques­tions beau­coup plus larges. Il s’agit, en effet, de défi­nir une vision glo­bale de ce que devrait être la socié­té de demain (lutte contre la pau­vre­té, contre les inéga­li­tés, vision éco­lo­gique, etc­) L’heure n’est donc pas aux expé­ri­men­ta­tions. Elle est plu­tôt à l’approfondissement de ses jus­ti­fi­ca­tions et au débat public.

Source


Illustration : © Kurzgesagt.

Une réponse à “Les expérimentations du revenu de base : limites et risques”

  1. […] Les expé­ri­men­ta­tions du reve­nu de base : limites et risques […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.