Rapport : Chemins vers un revenu de base universel – Argumentaire pour un fonds d’expérimentation

La Royal Society of Arts (RSA) britannique a publié un rapport plaidant pour la création d’un fonds d’expérimentation de « revenu de base ».

Mi-février l’institution britannique annonçait son rapport qui propose « la création d’un fonds pour expérimenter le revenu de base ».

L’appellation « revenu de base » est cependant abusive : outre la durée limitée du revenu proposé – compréhensible puisqu’il s’agit d’une expérimentation – la cible n’est pas universelle : seules les personnes de moins de 55 ans pourraient y prétendre.

Une restriction qui trouve son explication lorsqu’on examine l’argumentaire d’Anthony Painter, Jake Thorold et Jamie Cooke, auteurs du rapport. Le but du dispositif proposé est en effet de permettre aux bénéficiaires de se former ou de lancer une nouvelle activité.

Comment ? En bénéficiant, pendant deux ans, d’un revenu annuel de 5 000 livres. Soit un montant global de 14,5 milliards de livres par an pendant 13 ans, la durée envisagée de l’expérimentation. Le fonds pourrait trouver son financement dans le rétablissement de l’impôt sur les sociétés à 28 %, son taux initial, alors qu’il est progressivement réduit jusqu’à 17 % par le gouvernement actuel.

Les auteurs concluent en reconnaissant que leur proposition n’est pas un revenu de base universel, mais voient leur dispositif comme une étape possible vers l’instauration d’un revenu sans condition au Royaume-Uni.

La RSA propose sur son site le rapport accompagné d’une présentation.

Via Basic Income News.


Illustration : © RSA.

Laisser un commentaire