Vers une nouvelle expérimentation de revenu minimum au Manitoba ?

La chambre du com­merce de Winnipeg a publié un rap­port plai­dant pour l’étude d’un reve­nu garan­ti afin de réduire la pau­vre­té.

La pro­vince cana­dienne a connu dans les années soixante‐dix l’une des plus célèbres expé­ri­men­ta­tion de reve­nu mini­mum : Mincome. Aujourd’hui une nou­velle expé­ri­men­ta­tion est recom­man­dée par la chambre du com­merce de Winnipeg.

L’organisation, qui se pré­sente comme « la plus grande asso­cia­tion d’entreprises de Winnipeg » a répon­du à l’appel du gou­ver­ne­ment de la pro­vince, qui cherche des pistes pour réduire la pau­vre­té.

Dans son rap­port publié en mars, la chambre du com­merce pré­co­nise entre autre l’étude appro­fon­die d’un reve­nu mini­mum garan­ti.

Ce type de mesure dif­fère d’un reve­nu de base car elle n’est pas incon­di­tion­nelle : elle dépend des reve­nus per­çus et décroît avec leur aug­men­ta­tion. Néanmoins elle est plus « uni­ver­selle » que les dis­po­si­tifs clas­siques d’aide sociale et atta­chée à l’individu plu­tôt qu’au foyer.

Le dis­po­si­tif est ain­si décrit par la chambre du com­merce de Winnipeg :

Les pro­po­si­tions varient, mais le prin­cipe géné­ral est une aide finan­cière ver­sée aux indi­vi­dus les plus pauvres et décrois­sant avec le reve­nu. Cela vise à assu­rer à l’ensemble de la popu­la­tion un reve­nu mini­mum per­met­tant de sub­ve­nir aux besoins essen­tiels.

Le reve­nu mini­mum illustre le fait que tout tra­vail pro­duit de la richesse, y com­pris le tra­vail non payé, comme par exemple faire du béné­vo­lat ou s’occuper de ses proches à domi­cile. Bon nombre de per­sonnes sont dans cette situa­tion et l’on pour­rait pen­ser que ce tra­vail est sans valeur ou n’en créée pas. Pourtant sans ces béné­voles et ces volon­taires, notre socié­té fonc­tion­ne­rait bien plus mal. Percevoir un reve­nu ren­force l’estime de soi et apporte un sen­ti­ment de gra­ti­fi­ca­tion, ce qui est ines­ti­mable.

L’expérimentation Mincome en 1973 s’était dérou­lée dans le Manitoba, avec des effets très posi­tifs notam­ment sur la sco­la­ri­sa­tion, la san­té et une réduc­tion de la pau­vre­té. La pro­vince est peut‐être prête pour remettre à l’ordre du jour une ambi­tieuse expé­rience sociale de cet ordre.


Illustration : CCBrady Corps.

Une réponse à “Vers une nouvelle expérimentation de revenu minimum au Manitoba ?”

  1. […] Vers une nou­velle expé­ri­men­ta­tion de reve­nu mini­mum au Manitoba ? […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.