Travail que vaille

Un dossier dans le numéro 179 de CQFD illustre la réalité du monde du travail aujourd’hui.

Publié le

L’uberisation met en danger la vie des travailleurs

Une tribune de Fabien Benoit illustre la réalité du travail à la tâche réalisé dans des conditions de précarité et de dangerosité extrêmes, au service de grandes plateformes qui ont émergé avec le numérique.

Publié le

Pour la création d’un revenu minimum unique

Une note de Noam Leandri et Louis Maurin, respectivement président et directeur de l’Observatoire des inégalités, détaille leur proposition d’assurer à chaque personne un niveau de vie au moins équivalent au seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian.

Publié le

Assurance-chômage, les discrètes manœuvres financières derrière la réforme

Un article d’Hadrien Clouet explique le mécanisme de financement de l’Unédic et sa bonne santé comptable. Le bilan de l’institution est grevé par la mainmise du gouvernement sur l’assurance-chômage, qui la contraint à financer Pôle Emploi, induisant un déficit ensuite apporté sur les marchés financiers, au profit des investisseurs privés.

Publié le

Assurance-chômage : une dette doublement profitable

Une tribune d’Hélène Crouzillat qui replace les récentes annonces gouvernementales dans la continuité des précédents coups de boutoir contre l’assurance chômage : passage sous la coupe de l’État, baisse de l’indemnisation, sous-financement au bénéfice des marchés financiers, etc.

Publié le

Le devenir des personnes sorties de contrat aidé

Une récente étude du ministère du travail illustre l’efficacité des contrats aidés, alors que le gouvernement a réduit leur taux de prise en charge et divisé leur nombre par deux en deux ans.

Publié le

Et maintenant ? Gilets jaunes, politique et retour à l’ordre

Ce long texte sur Carbure propose une analyse de la situation politique en France. État du mouvement des Gilets jaunes et refus de la reprise politique, inflexibilité autoritaire du pouvoir, et perspectives peu engageantes pour la grande majorité de la population.

Publié le

L’innovation ne profite qu’aux plus qualifié·es

Une récente note du Centre d’étude de l’emploi et du travail montre que les innovations actuelles profitent éventuellement aux cadres et aux professions intermédiaires, mais pas aux employé·es ni aux ouvrier·es.

Publié le

En Europe, les prestations sociales perdent en efficacité contre la pauvreté

Un article d’Astrid Gruyelle pour Alternatives Économiques détaille la baisse de l’effet des prestations sociales sur la pauvreté dans les pays d’Europe. « Suite à la crise de 2008, de nombreux pays européens ont baissé leurs dépenses publiques, relève Pierre Madec, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE – Sciences Po). L’enveloppe des transferts sociaux s’est…

Publié le

Les jobs à la con

Une vidéo d’Ouvrez les Guillemets s’intéresse aux bullshit jobs, décriés notamment par David Graeber.

Publié le

Les défis sociaux des transformations du travail

La captation vidéo d’une table ronde organisée lors de la conférence « Les transformations du travail » en septembre 2018 réunit Antonio Casilli, Thomas Coutrot et Pascal Lokiec.

Publié le

La Chine lance un programme pour remplacer ses fermiers par des robots

Un article de Mathilde Simon pour Usbek & Rica présente l’ambitieuse expérimentation de robotisation agricole lancée dans la région de Jiangsu.

L’objectif est surtout de permettre de meilleurs rendements à moindre coût. Dans le cadre d’un reportage sur l’industrialisation de l’économie agronome chinoise, National Geographic a rencontré en février Liu Lin. Le jeune entrepreneur y raconte que ses machines européennes et américaines permettent de produire, en quatre heures, le travail que 30 travailleurs auraient mis une vingtaine de jours à faire. Le tout manipulable depuis un smartphone.

Source


Illustration : © Shutterstock.

Publié le

Le revenu de base : une remise en cause de la création monétaire ?

Un article de Robert Cauneau résume un article de Christian Arnsperger : « Revenu de base, économie soutenable et alternatives monétaires » qui s’intéresse à la création de la monnaie.

En toute logique, nous devons accepter l’idée selon laquelle le revenu de base et le type de monnaie dans lequel il serait versé doivent former un « tout conceptuel insécable ». Si la seule forme monétaire envisagée est celle que produit actuellement le secteur bancaire – et c’est l’hypothèse traversant les cinq dernières décennies de discussion autour du pour et du contre d’un RBI qui fait la quasi-unanimité –, ce revenu de base sera, par la force des choses, « systémiquement couplé à une économie où règne l’obligation de croissance engendrée par ce mode de création monétaire. Ce sera le cas même pour les citoyens qui choisissent d’utiliser le revenu de base comme outil pour exercer une critique en actes du système. »

Source


Illustration : © Droits réservés.

Publié le

Pourquoi il faut soutenir les livreurs UberEats, Deliveroo, etc.

Une tribune de Fabien Benoit pour Usbek & Rica critique les plateformes prédatrices qui investissent toujours plus de marchés, semant la précarité et l’exploitation dans leur sillage.

Ces questions ne sont pas anodines, loin s’en faut. Elles rappellent le caractère radical, rapace et carnassier du capitalisme numérique d’inspiration californienne. Elles nous rappellent que ces entreprises de la « nouvelle économie », comme on disait autrefois, s’attaquent à tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la solidarité, du partage, de la justice, qu’elles exploitent cyniquement les failles du système et la faiblesse des travailleurs. Elles n’ont que faire du collectif et des individus. Et elles n’entendent pas spécialement respecter les lois.

Source


Illustration : © Usbek & Rica.

Publié le

Un rapport annonce que la robotisation va entraîner une recrudescence de l’esclavage en Asie du sud-est

Un article d’Annie Kelly pour The Guardian décrit un futur bien sombre pour les employé·es les moins qualifié·es, en compétition avec les robots.

“We know that in a couple of decades, robot manufacturing will replace many low-skill jobs. Displaced workers without the skills or capacity to adapt will have to compete for a rapidly diminishing supply of low-paid work in potentially exploitative conditions. This will lead to increased risks of slavery and trafficking across a region already vulnerable to these kind of abuses.”

Automation is already revolutionising manufacturing and lowering labour costs for industries across the world. The International Federation of Robotics estimates that next year another 250,000 industrial robots will come on to the market, with the capability to help produce cars, electronics and new machinery.

[« Nous savons que dans quelques décennies, les robots remplaceront de nombreux emplois peu qualifiés. Les travailleur·euses touché·es qui n’ont pas les compétences ou la capacité de s’adapter seront en concurrence pour des emplois faiblement rémunérés en diminution rapide, dans des conditions d’exploitation potentielles. Cela entraînera une augmentation des risques d’esclavage et de traite dans une région déjà vulnérable à ce type d’abus ».

L’automatisation révolutionne déjà la fabrication et réduit les coûts de main-d’œuvre pour les industries du monde entier. La Fédération internationale de robotique estime que l’année prochaine, 250 000 robots industriels supplémentaires arriveront sur le marché, avec la capacité d’aider à produire des voitures, de l’électronique et de nouvelles machines.]

Voir aussi une traduction en français sur le site de Paul Jorion.

Source


Illustration : © Hau Dinh/AP.

Publié le