Revenu de base : les départements PS veulent prendre au mot Emmanuel Macron

Un article de Noël Bouttier pour TSA Quotidien pré­sente la pro­po­si­tion de loi dépo­sée par dix‐huits président·es de dépar­te­ment, pour expé­ri­men­ter une fusion de cer­tains mini­mas sociaux (RSA, prime d’activité, voire APL).

Les 18 dépar­te­ments défendent un pro­jet qui se veut « auda­cieux socia­le­ment, sou­te­nable finan­ciè­re­ment, cré­dible scien­ti­fi­que­ment ». Ils expliquent que « le reve­nu de base n’est pas le fos­soyeur de la valeur tra­vail ». Et ils estiment que celui‐ci per­met d’accompagner les gens en tran­si­tion pro­fes­sion­nelle ou ceux qui éprouvent des dif­fi­cul­tés pour sa main­te­nir. « Les jeunes agri­cul­teurs qui ont du mal les pre­mières années sont inté­res­sés par cette mesure », glisse Philippe Martin, pré­sident du Gers. Concrètement, les dépar­te­ments sou­haitent expé­ri­men­ter deux scé­na­rios : une fusion du RSA et de la prime d’activité ; une fusion du RSA, de la prime d’activité et de l’APL. Dans le pre­mier cas, le reve­nu pour­rait être fixé à 550 euros ; dans le second, à 740 €. La pro­po­si­tion de loi pré­voit un appel à pro­jet pour expé­ri­men­ter pen­dant trois ans sur des petits ter­ri­toires l’une ou l’autre des hypo­thèses.

Après l’annonce par Emmanuel Macron du « reve­nu uni­ver­sel d’activité » non uni­ver­sel, voi­ci donc une pro­po­si­tion de loi pour expé­ri­men­ter un « reve­nu de base » qui est en fait un reve­nu mini­mum (et pré­cé­dem­ment nom­mé « reve­nu uni­ver­sel », allez com­prendre).

Indépendamment des éven­tuels effets béné­fiques ou non qu’on peut en attendre, l’effervescence actuelle de pro­po­si­tions mal nom­mées nuit assu­ré­ment à la clar­té des débats.

Source


Illustration : © DR.

Une réponse à “Revenu de base : les départements PS veulent prendre au mot Emmanuel Macron”

  1. […] Revenu de base : les dépar­te­ments PS veulent prendre au mot Emmanuel Macron Liverpool could be first UK city to get a Universal Basic Income […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.