Pour la création d’un revenu minimum unique

Noam Leandri et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités :

La proposition d’un revenu minimum unique garantit un niveau de vie mensuel de 860 euros pour une personne seule, de 1 810 euros pour un couple avec deux enfants. Il inclut d’éventuelles autres allocations perçues par ailleurs (famille ou logement notamment). Les personnes qui touchent déjà des allocations dont le total est supérieur à celui du RMU, ne verront pas baisser leurs allocations. Fixé au seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian, le RMU élimine la pauvreté à ce niveau.

Une note de Noam Leandri et Louis Maurin, respectivement président et directeur de l’Observatoire des inégalités, détaille leur proposition d’assurer à chaque personne un niveau de vie au moins équivalent au seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian.

Le dispositif présenté est dans son mécanisme proche de certaines aides sociales qu’il entend appuyer : non individuel, conditionnel, dégressif, etc. Mais cet appui sur des mécanismes existants le rend applicable facilement et à petit budget, ce que rappellent les auteurs :

Nous estimons le coût de la mesure à sept milliards d’euros par an, ce qui est largement à la portée des finances publiques. Le gouvernement s’apprête à réduire l’impôt sur le revenu de cinq milliards d’euros par an et les recettes de la taxe d’habitation de 20 milliards d’euros. Pour rappel, l’ensemble des niches fiscales coûte à la collectivité 100 milliards d’euros chaque année.

Source. Illustration : CC0 James Sutton.

Commentaires