Le devenir des personnes sorties de contrat aidé

La Dares :

En 2017, dans un contexte de fortes créa­tions d’emploi, 72 % des per­sonnes ayant réa­li­sé un contrat unique d’insertion dans le sec­teur mar­chand (CUI‐ CIE) et 49 % des per­sonnes ayant effec­tué ce même contrat dans le sec­teur non mar­chand (CUI‐CAE) déclarent être en emploi six mois après. C’est éga­le­ment le cas de 67 % des per­sonnes sor­tant d’un emploi d’avenir mar­chand et de 58 % de celles sor­tant d’un emploi d’avenir non mar­chand.

[…]

Près de 80 % des per­sonnes ayant béné­fi­cié d’un contrat aidé déclarent y avoir déve­lop­pé ou acquis des com­pé­tences, et près de 75 % estiment que ce type de contrat leur a per­mis de se sen­tir utile.

Une récente étude du minis­tère du tra­vail illustre l’efficacité des contrats aidés, alors que le gou­ver­ne­ment a réduit leur taux de prise en charge et divi­sé leur nombre par deux en deux ans.


Source. Illustration : CC0 Jason Coudriet.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.