La France, bientôt un pays de (travailleurs) pauvres ?

Un article de Jean‐Christophe Sarrot pour ATD Quart Monde pro­pose une ana­lyse de la récente étude de la Dares.

Si le risque n’est pas que tout le monde se retrouve en CDD demain, cette bipo­la­ri­sa­tion pré­sente tout de même une dimen­sion insup­por­table et insou­te­nable : 9 tra­vailleurs sur 10 qui n’ont pas de CDI ne peuvent espé­rer y accé­der ; ils sont can­ton­nés aux CDD, emplois pré­caires qui, pour 2 à 3 mil­lions d’entre eux actuel­le­ment, ne per­mettent guère de dépas­ser le seuil de pau­vre­té.

Les poli­tiques publiques actuelles semblent inca­pables de cor­ri­ger ce phé­no­mène. Elles n’en parlent pas. Elles s’accommodent de ce modèle d’emploi « de crise » et apprennent à vivre avec, même si elles savent que cela risque de leur coû­ter la non‐reconduction de l’équipe au pou­voir, comme cela a été le cas pour François Hollande.

Elles parlent d› « emploi », sans dis­tin­guer le décent du pré­caire, sans dire que plus du second, ce n’est pas plus de salut, mais plus de pau­vre­té et d’insécurité face à l’avenir, comme en Allemagne, au Royaume‐Uni, aux États‐Unis, etc.

Source


Illustration : © ATD Quart Monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.