États‐Unis : L’Association nationale des villes lance un guide pour expérimenter le revenu de base à l’échelle municipale

Un article d’Andre Coelho pour Basic Income News évoque un rap­port de la National League of Cities qui incite les muni­ci­pa­li­tés éta­su­niennes à expé­ri­men­ter un reve­nu sans condi­tion.

City lea­ders are conscient, though, that cities are limi­ted in their abi­li­ty to intro­duce basic income schemes, as they are part of wider nation‐state orga­ni­za­tions and govern­ments. However, cities can act as expe­ri­men­tal grounds to pro­vide results and iden­ti­fy hurdles, both cru­cial aspects of an even­tual nation‐wide UBI imple­men­ta­tion.

Les muni­ci­pa­li­tés sont néan­moins conscientes que leur capa­ci­té d’expérimentation res­te­ra néces­sai­re­ment limi­tée, de par leur inclu­sion dans un sys­tème natio­nal de gou­ver­ne­ment. Néanmoins les villes peuvent consti­tuer un ter­rain d’expérimentation de choix afin de pro­duire des résul­tats et iden­ti­fier des dif­fi­cul­tés, deux aspects cru­ciaux pour per­mettre d’envisager une éven­tuelle géné­ra­li­sa­tion d’un reve­nu de base à l’échelle d’un pays.


Source • Illustration : National League of Cities.

États‐Unis : un revenu universel contre l’abstention

Un article d’Ioana Marinescu dans Libération pré­sente une étude qui lie l’octroi d’un reve­nu sans condi­tion à des popu­la­tions Cherokee pauvres et la baisse de l’abstention.

Parmi les plus pauvres de la com­mu­nau­té che­ro­kee, on s’abstenait de père en fils et de mère en fille. Avec le reve­nu uni­ver­sel, quand les enfants des plus pauvres sont arri­vés à l’âge adulte, ils ont com­men­cé à voter bien plus que leurs parents.

De quelle façon le reve­nu uni­ver­sel com­bat l’abstention ? Ce n’est pas com­plè­te­ment clair, mais les cher­cheurs ont quelques pistes d’explication pro­met­teuses.

Source


Illustration : © AFP Brendan Smialowski.

Universal Basic Income Is Silicon Valley’s Latest Scam

Un article en anglais de Douglas Rushkoff publié sur Medium cri­tique ver­te­ment les formes de reve­nu de base ver­sion Silicon Valley que d’énormes entre­prises com­mencent à sou­te­nir.

The poli­cy was once thought of as a way of taking extreme pover­ty off the table. In this new incar­na­tion, howe­ver, it mere­ly serves as a way to keep the weal­thiest people (and their loyal vas­sals, the soft­ware deve­lo­pers) entren­ched at the very top of the eco­no­mic ope­ra­ting sys­tem. Because of course, the cash doled out to citi­zens by the govern­ment will inevi­ta­bly flow to them.

Think of it : The govern­ment prints more money or per­haps — god for­bid — it taxes some cor­po­rate pro­fits, then it sho­wers the cash down on the people so they can conti­nue to spend. As a result, more and more capi­tal accu­mu­lates at the top. And with that capi­tal comes more power to dic­tate the terms gover­ning human exis­tence.

La mesure était aupa­ra­vant envi­sa­gée comme une façon de mettre fin à l’extrême pau­vre­té. Mais cette nou­velle mou­ture est plu­tôt des­ti­née à assu­rer aux plus riches (et leurs fidèles alliés les déve­lop­peurs de logi­ciels) leur place au som­met de la pyra­mide de notre sys­tème éco­no­mique. Puisque bien sûr, l’argent dis­tri­bué par l’État fini­ra par reve­nir dans leurs poches.

Voyez les choses ain­si : l’État créée de l’argent ou bien — Dieu nous garde — taxe une part des béné­fices des entre­prises, puis dis­tri­bue cet argent à la popu­la­tion pour qu’elle puisse conti­nuer à consom­mer. En fin de compte, le capi­tal s’accumule de plus en plus au som­met de la pyra­mide. Et cette accu­mu­la­tion de capi­tal repré­sente un pou­voir de déci­sion tou­jours plus grand sur nos exis­tences.

Source


Illustration : CCJimi Filipovski.

Le conseil municipal de Chicago intéressé par une expérimentation de revenu de base

Un article en anglais de Kate McFarland pour Basic Income News fait le point sur l’initiative en cours à Chicago.

After an article about Pawar’s reso­lu­tion appea­red in The Intercept on July 16, a tor­rent of articles appea­red in the popu­lar media, often with head­lines sug­ges­ting that Chicago is on the verge of tes­ting – or even imple­men­ting – a uni­ver­sal basic income. In fact, many hurdles remain to be sur­moun­ted before even a pilot can be laun­ched. 

Après la paru­tion le 16 juillet dans The Intercept d’un article pré­sen­tant la pro­po­si­tion de Pawar, une nuée d’articles ont fleu­ri dans la presse géné­ra­liste. Les titres lais­saient sou­vent entendre que Chicago était sur le point d’expérimenter, ou même car­ré­ment de mettre en place, un reve­nu de base uni­ver­sel. En réa­li­té, les obs­tacles à sur­mon­ter avant l’éventuel lan­ce­ment d’un projet‐pilote sont encore nom­breux.

Source


Illustration : CC BY 2.0 Roman Boed.

Free Cash to Fight Income Inequality ? California City Is First in U.S. to Try

Un article de Peter S. Goodman pour le New York Times fait le point sur la volon­té du maire de Stockton de dis­tri­buer une aide finan­cière à des familles pauvres, sans contre­par­tie.

Poverty is the big­gest issue,” the mayor said. “Everything we deal with stems from that. There’s so many people wor­king incre­di­bly hard, and if life hap­pens, there’s no bot­tom.”

Once he took office, his staff recom­men­ded basic income as a poten­tial means of atta­cking pover­ty, one that was star­ting to gain trac­tion around the world.

In contrast to govern­ment pro­grams that sti­pu­late how money must be spent, basic income is sup­po­sed to deli­ver regu­lar pay­ments without res­tric­tions. It amounts to a bet that poor people know the most appro­priate use for a dol­lar bet­ter than bureau­crats. Rather than filling out forms and wai­ting to see case wor­kers, people can devote their effort to loo­king for work, gai­ning skills or spen­ding time with their chil­dren.

Source


Illustration : © Jason Henry.

Pour en finir avec la propriété privée

Un article d’Ioana Marinescu pour Libération pré­sente l’initiative de deux éco­no­mistes éta­su­niens : taxer tous les pro­prié­taires et redis­tri­buer uni­ver­sel­le­ment cette richesse à la popu­la­tion.

Les reve­nus de cet impôt sur la pro­prié­té seront redis­tri­bués à tous, créant un reve­nu uni­ver­sel. Eric Posner et Glen Wey cal­culent qu’un taux de 7 % pour l’impôt sur la pro­prié­té serait adé­quat. Un tel impôt lève­rait une somme énorme égale à 20 % du PIB. Le reve­nu de cet impôt per­met­trait à une famille moyenne amé­ri­caine de rece­voir envi­ron 20 000 euros par an, sans condi­tions. Etant don­né que l’impôt sur la pro­prié­té tombe lour­de­ment sur les plus riches, il rédui­rait les inéga­li­tés de reve­nu et de patri­moine.

Source


Illustration : © Loïc Venance / AFP.

États‐Unis : le district de Columbia publie un rapport sur le revenu garanti

Un article de Quentin Mathys pour Basic Income News pré­sente le rap­port récem­ment publié par le ser­vice bud­gé­taire du conseil du dis­trict de Columbia.

Le docu­ment, d’une qua­ran­taine de pages, com­pare dif­fé­rentes approches en vue de four­nir un reve­nu mini­mum garan­ti à l’ensemble des habitant·e·s, avec un finan­ce­ment local.

The paper […] dis­cusses the exis­ting mone­ta­ry and in‐kind entit­le­ments bene­fits, sup­ports, and main­te­nance pro­vi­ded by the fede­ral and District govern­ments to low and moderate‐income resi­dents. According to the authors, the exis­ting social safe­ty net is strong enough to allow hou­se­holds who have full access to the public bene­fit pro­grams to meet their basic needs. However, as Ryan Harrison under­lines in his article about the report, hou­se­holds most in need for assis­tance do not qua­li­fy for the cash grants avai­lable, due to the work requi­re­ments of these means‐tested poli­cies.

À noter que les mon­tants pré­sen­tés par le rap­port traitent du bud­get brut, et non net, d’un reve­nu mini­mum garan­ti.

Source


Illustration : CC0 Brandon Mowinkel.

California’s Universal Basic Income Experiment

Une inter­view vidéo en anglais de The Young Turks s’intéresse au pro­jet de reve­nu sans condi­tion por­té par Michael Tubbs, maire de la ville de Stockton en Californie. L’objectif est de ver­ser 500 dol­lars men­suels à 100 per­sonnes pen­dant un an et demi.

TYT’s Cenk Uygur spoke with the Mayor of Sacramento, Michael Tubbs on the city’s ground­brea­king eco­no­mic empo­werment intui­tive to pro­vide a basic income of $500 to 100 people for 18 months.


Illustration : © The Young Turks.

Pendant son tour des États‐Unis, Mark Zuckerberg évoque le revenu de base

Le fon­da­teur et PDG de Facebook est en plein « 50 states tour », un périple où il ambi­tionne de décou­vrir chaque état qu’il ne connait pas. Son but décla­ré : recueillir ain­si l’opinion et les attentes de la popu­la­tion.

Alors qu’il était en Alaska, Zuckerberg a évo­qué sur Facebook le Permanent Fund Dividend (divi­dende du fonds per­ma­nent, PFD), qu’il consi­dère comme « une forme de reve­nu de base » et un dis­po­si­tif à repro­duire :

Continuer la lec­ture

En Vrac

En vrac cette semaine.

Illustration : Olu Eletu.

En Vrac

Quelques liens à pro­pos de l’élection du 45e Président des États‐Unis.