Journée de rencontres/échanges « Tout le monde déteste le travail »

Une journée de rencontres et d’échanges se tient le 27 janvier à la bourse du travail à Paris autour du travail. Pour qui en a, en cherche, l’évite, s’organise au delà…

Et si l’on suivait cette intuition : dans l’économie si politique qui nous tient, il importe au fond moins de produire des marchandises ou des services que de produire cette forme : les travailleurs. Cette forme de vie qui nous imprime un certain rapport à soi, aux autres et au monde dont on peine tant à se déprendre.

Sous le Macronomicon, cette forme prend sans surprise un nouveau design : les angles et les courbes de l’auto-entrepreneur, de « l’indépendante » — dans sa version premium. L’être qui se doit à la fois d’être le producteur, le produit et le service commercial du produit qu’il vend, à savoir lui-même.

En version standard, la nôtre, bienvenue dans l’existence du… crevard !

Programme :

Dans l’auditorium · Rencontres & débats ouverts

9H30 · 12H « Ressource humaine toi-même ! » ou le néo-management comme art de gouverner. Avec Danièle Linhart, sociologue, des employés syndicalistes SUD en lutte d’Orange et de Lidl et Patrick Cingolani, également sociologue.

12H30 · 15H « Fin du travail, vie sous contrôle » ou l’offensive technologique du capital. Avec Detlef Hartmann, avocat et militant, la campagne « Make Amazon pay ! », Ariel Kyrou, adepte du revenu universel, Callum Cant, livreur Deliveroo, membre du syndicat IWGB, le collectif du CLAP des livreurs « autoentrepreneurs » et le collectif Blablagrève, plateforme de défense des travailleuses/eurs.

15H · 17H30 « S’organiser au delà du salariat » Une assemblée autour de la question « De quels moyens avons-nous besoin de nous doter ? Quels obstacles nous faut-il renverser ? » Avec des camarades de la ZAD et des UD syndicales de Nantes, Matthieu Hély, sociologue et des salariés syndiqués du secteur associatif autour du vrai visage de l’économie sociale
et solidaire.

Dans la salle de réunion · Interventions & rencontres

9H30 · 10H30 « Le travail sans capitalistes ni rentiers : débat autour de quelques propositions misarchistes » avec Emmanuel Dockès.

10H30 · 11H30 « Sortir les parasols » avec Frédéric Lordon.

11H30 · 12H30 « Le sens du combat » avec Sidi Mohammed Barkat.

12H30 · 13H30 « La religion industrielle : de la matrice monacale à l’empire
du management » avec Pierre Musso.

13H30 · 14H30 « Autonomie italienne et refus du travail » avec Franco Piperno.

14H30 · 15H30 « Refus du travail et illégalité en France dans les années 1970/80 » par Alèssi Dell’Umbria.

15H30 · 16H30 « Au bal des actifs : la science-fiction face au futur du travail » avec Zanzibar (Alain Damasio, Catherine Dufour, Norbert Merjagnan…).

16H30 · 17H30 « Les boulots de merde : partage d’expériences », avec Olivier Cyran.

Dans les couloirs, les halls & trois petites salles

Projections de fims et documentaires sur le travail, clameurs vocales, cut-up, fictions radiophoniques du collectif Zanzibar sur l’avenir du travail, atelier de création de récits, atelier de confection d’affiches, rencontres approfondies et discussions informelles.

Puis une soirée festive à Aubervilliers.


Illustration : © Chasse aux DRH.

Une pensée sur “Journée de rencontres/échanges « Tout le monde déteste le travail »”

Laisser un commentaire