Le ministre finlandais des Finances veut mettre fin à l’expérience du RBI

Un article d’Emmanuel Garessus pour Le Temps revient sur la volon­té du ministre d’arrêter l’expérimentation en cours auprès de per­sonnes sans emploi.

La déci­sion de pro­lon­ger ou non le pro­jet dépen­dra des résul­tats des élec­tions qui se tien­dront en avril pro­chain. Le par­ti de Petteri Orpo est actuel­le­ment en tête dans les son­dages. L’une des réformes qu’il a intro­duites, appe­lée modèle d’activation, oblige les chô­meurs à effec­tuer 18 heures de tra­vail rému­né­ré ou à suivre une for­ma­tion dans les trois mois sous peine de perdre 4,7% de leur allo­ca­tion (soit 32 euros). L’expérience a révé­lé que la moi­tié des chô­meurs ne par­ve­naient pas à rem­plir les condi­tions vou­lues et per­daient une par­tie de leurs allo­ca­tions. Pour Petteri Orpo, ce n’est pas une mesure « par­ti­cu­liè­re­ment rude ».

Source


Illustration : © Tuomas Forsell.

La Finlande expérimente le revenu de base depuis un an maintenant. Quelles leçons en tirer ?

Un article d’Audrey Duperon pour L’Express revient sur l’expérimentation menée en Finlande : un échan­tillon de per­sonnes sans emploi per­çoit actuel­le­ment un reve­nu sans condi­tion.

[…] beau­coup objectent que les résul­tats de l’expérience fin­lan­daise ne peuvent être repré­sen­ta­tifs, parce que l’échantillon de béné­fi­ciaires est bien trop réduit, et parce que le reve­nu de 560 € est trop faible pour per­mettre de vivre décem­ment. Néanmoins, il devrait appor­ter des réponses à d’autres ques­tions sociales. En effet, la sécu­ri­té finan­cière qu’il apporte peut peut‐être réduire l’anxiété et le stress au point d’avoir un impact visible sur le plan de la san­té.


Illustration : © Timothy A. Clary / AFP.

L’émission « Politics Weekly » du Guardian parle du revenu de base

Une émis­sion (en anglais) pré­sen­tée par Heather Stewart pour le Guardian est consa­crée en par­tie au reve­nu de base.

La dis­cus­sion du reve­nu incon­di­tion­nel débute à la 16ème minute, avec en autres Marjukka Turunen de l’institut Kela qui mène l’expérimentation fin­lan­daise.

Could a uni­ver­sal basic income be a solu­tion to pre­ca­rious work, auto­ma­tion and a hap­py, heal­thier socie­ty ? It has enthu­siasts from Silicon Valley to the Labour par­ty, but would it actual­ly work ?

We hear from Marjukka Turunen, from the Finnish wel­fare agen­cy Kela in Helsinki, which is trial­ling a basic income scheme.

On our expert panel this week : Torsten Bell, direc­tor of the Resolution Foundation, the Observer’s Sonia Sodha and the chair of Compass, Neal Lawson.

Via Basic Income News.


Illustration : © Kurzgesagt.

Why Finland’s Basic Income Experiment Isn’t Working

Antti Jauhiainen et Joona‐Hermanni Mäkinen dans le New York Times :

[…] by the time Finland actual­ly attemp­ted the expe­riment, a conser­va­tive govern­ment com­mit­ted to eco­no­mic aus­te­ri­ty was in power. How could it spea­rhead a lef­tist bene­fits pro­gram in the mid­st of eco­no­mic hard­ship ?

It didn’t. The govern­ment has made no secret of the fact that its uni­ver­sal basic income expe­riment isn’t about libe­ra­ting the poor or figh­ting inequa­li­ty.

À ce stade, il n’y a pas grand‐chose à attendre de l’expérimentation en cours en Finlande, en termes d’universalité ou de réduc­tion des inéga­li­tés.

« Revenu universel de base » : promesses et réalités, dans la revue Intereconomics

Traduction d’un article de Kate McFarland ini­tia­le­ment publié sur Basic Income News.


La revue de poli­tique euro­péenne Intereconomics a consa­cré la sec­tion « débat » de son numé­ro de mars‐avril 2017 à cinq courts articles sur le reve­nu de base (« Revenu uni­ver­sel de base » : pro­messes et réa­li­tés) [en anglais]. 
Continuer la lec­ture

Finlande : la KELA a transmis au Premier Ministre son rapport d’étude préliminaire

La KELA, la struc­ture en charge de la sécu­ri­té sociale en Finlande, a publié le 30 mars der­nier son rap­port pré­li­mi­naire à l’expérimentation d’un reve­nu de base en Finlande (Lire ici le résu­mé en anglais). Le rap­port détaille plu­sieurs modèles pos­sibles de reve­nu de base, comme un reve­nu de base glo­bal — qui rem­pla­ce­rait l’ensemble des pres­ta­tions exis­tantes —, un reve­nu de base par­tiel et un impôt néga­tif entre autres.

Après étude des dif­fé­rentes options, le groupe de tra­vail recom­mande l’expérimentation d’un reve­nu de base par­tiel pour la durée de l’étude (2017 – 2018). Selon le rap­port, cette pro­po­si­tion « fusion­ne­rait une bonne part des allo­ca­tions exis­tantes, per­met­tant ain­si d’assurer une sécu­ri­té finan­cière ; les aides condi­tion­nées au reve­nu res­te­raient glo­ba­le­ment inchan­gées ». L’organisme recom­mande par ailleurs l’étude conjointe d’échantillons natio­naux et régio­naux.
Le rap­port com­plet, en fin­nois, est acces­sible ici.
Après avoir pris connais­sance du rap­port, le gou­ver­ne­ment Finlandais va désor­mais déci­der du cadre et des moda­li­tés de l’expérimentation. Le rap­port final du groupe de tra­vail de la KELA sur la ques­tion est, quant à lui, atten­du pour le 15 novembre.

Un article de Kate McFarland publié ini­tia­le­ment le site du BIEN.

Illustration : Jonathan, Licence CC BYNCND.