« Revenu universel de base » : promesses et réalités, dans la revue Intereconomics

Traduction d’un article de Kate McFarland ini­tia­le­ment publié sur Basic Income News.


La revue de poli­tique euro­péenne Intereconomics a consa­cré la sec­tion « débat » de son numé­ro de mars-avril 2017 à cinq courts articles sur le reve­nu de base (« Revenu uni­ver­sel de base » : pro­messes et réa­li­tés) [en anglais]. 

L’introduction de la rubrique annonce que « la mise en place concrète [d’un reve­nu de base] est tout sauf tri­viale. La ques­tion du finan­ce­ment n’a pas reçu de réponse réa­liste, et tant qu’une solu­tion viable n’est pas trou­vée, un reve­nu de base n’est tout sim­ple­ment pas fai­sable ». Plusieurs des articles sui­vants sont éga­le­ment scep­tiques sur la pos­si­bi­li­té de finan­cer dura­ble­ment un reve­nu de base, comme « Les bases d’un reve­nu de base » (dis­po­nible en ligne [en anglais]) par John Kay de l’université St John d’Oxford ; « Le finan­ce­ment d’un reve­nu de base et la répar­ti­tion des reve­nus : les ques­tions irré­so­lues » par Heiner Flassbeck de Makroskop ; ou encore « Revenu uni­ver­sel de base : rêves d’un para­dis vain » par Hilmar Schneider de l’Institut éco­no­mique du tra­vail.

À l’inverse, Thomas Straubhaar de l’université de Hambourg défend le reve­nu de base dans son article « Des aspects éco­no­miques d’un reve­nu de base uni­ver­sel ». Il qua­li­fie l’idée de « meilleur pré-requis socio-politique à la “pros­pé­ri­té de cha­cun” au 21ème siècle ». Enfin Olli Kangas, Miska Simanainen et Pertti Honkanen, membres de la Kela (ins­ti­tu­tion fin­lan­daise d’assurance sociale), dis­cutent des avan­tages et incon­vé­nients d’un reve­nu de base par­tiel en Finlande dans « Le reve­nu de base dans le contexte de la Finlande ». Leur conclu­sion sti­pule : « il y a des argu­ments forts aus­si bien en faveur que contre le reve­nu de base. Malheureusement, les faits concrets sont encore trop peu nom­breux. L’expérience fin­lan­daise espère amé­lio­rer cela ».


Relu par Genevieve Shanahan.

Illustration : CC BY-ND 2.0 Josey Showaa.