Allemagne. Grèves en série pour réclamer la semaine de 28 heures

Allemagne. Grèves en série pour réclamer la semaine de 28 heures

Un article dans Ouest-France explique le contexte de la mobilisation qui démarre dans le pays, menée par le syndicat IG Metall.

Depuis octobre, le syndicat exige pour les 3,9 millions d’employés du secteur une augmentation salariale de 6 %. La fédération patronale Gesamtmetall propose 2 %. Rien d’inhabituel. En général, les parties se retrouvent à mi-chemin.

Mais le conflit porte surtout cette fois sur un aménagement inédit du temps de travail demandé par IG Metall: le passage de la semaine de travail de 35 à 28 heures pour ceux qui le souhaitent, avec compensation partielle du manque à gagner salarial par l’employeur.

La formule serait valable deux ans au maximum et l’employeur devrait garantir un retour à un poste à plein temps.

Source : Allemagne. Grèves en série pour réclamer la semaine de 28 heures, Ouest-France.


Illustration : © AFP.

Publié le
Catégorisé comme Société

Pourquoi le chômage est au plus bas en Allemagne

Un article de Romaric Godin pour Mediapart détaille les chiffres du chômage en Allemagne et la réalité salariale derrière ce chiffre « miracle » de 5,5 %.

À ce développement du temps partiel s’est ajoutée la modération salariale pour les parties les plus faibles de la courbe salariale. Les deux phénomènes sont, d’ailleurs, en partie liés, car les salariés à temps partiel ont moins de poids dans la détermination de leur rémunération. Selon Burda et Seele, le quart le moins élevé des salaires a vu son niveau reculer de 15 % entre 2002 et 2015. Il a légèrement remonté ensuite avec l’introduction du salaire minimum, mais globalement cela permet d’avoir des coûts salariaux évoluant moins vite que la productivité, ce qui a donné un avantage compétitif considérable à l’Allemagne. Mais a clairement creusé les inégalités. .Romaric Godin

Source : Pourquoi le chômage est au plus bas en Allemagne, Romaric Godin pour Mediapart.


Illustration : © Kurzgesagt.

Publié le
Catégorisé comme Société

Notre protection sociale est désormais un système d’extorsion des populations pauvres

Benefits system

Une tribune (en anglais) d’Aditya Chakrabortty dans le Guardian dresse un portrait glaçant de l’état de déliquescence de la protection sociale au Royaume-Uni.

Il est désormais établi que notre système de protection sociale est défaillant. Les directions administratives savent que le crédit généralisé est un fiasco et les parlementaires se lamentent que des familles souffrent de la faim dans une société parmi les plus riches que l’humanité ait jamais connues.Aditya Chakrabortty

Source : Our benefits system has become a racket for cheating poor people, Aditya Chakrabortty pour The Guardian.


Illustration : © Leon Neal/Getty Images.

Publié le
Catégorisé comme Société

Chômage, le mythe des emplois vacants

Emplois difficiles

Un article d’Hadrien Clouet dans Le Monde Diplomatique de février 2015 revient sur le fantasme des emplois non pourvus, alors que le gouvernement veut durcir le contrôle des personnes privées d’emploi.

L’existence d’offres non pourvues indique que les demandeurs d’emploi ne sont pas tous réduits à travailler dans n’importe quelles conditions. Or, lorsqu’ils recherchent vraiment des salariés, les employeurs disposent toujours de leviers, ceux qu’ils mettent en œuvre en cas de crise d’embauche : hausse du salaire, meilleurs horaires ou meilleures conditions de travail…Hadrien Clouet

Source : Chômage, le mythe des emplois vacants, Hadrien Clouet pour Le Monde Diplomatique.


Illustration : © Kurzgesagt.

Publié le
Catégorisé comme Société

Plan 500.000 formations supplémentaires : le taux d’accès à l’emploi n’a pas augmenté

Formation

Une dépêche de l’AFP présente le rapport concernant le plan de formation lancé l’an dernier sous François Hollande.

Selon le rapport d’évaluation technique, piloté par le service études et statistiques du ministère du Travail, « le taux d’accès à l’emploi à l’issue d’une formation n’a pas augmenté » en 2016 et est resté stable.
En ce qui concerne l’accès à l’emploi durable, il a diminué : 27,6 % des demandeurs d’emploi ayant suivi une formation en 2016 ont eu accès dans les six mois à un emploi de plus de 6 mois, soit une baisse de 0,8 point par rapport à 2015.

Source : Plan 500.000 formations supplémentaires : le taux d’accès à l’emploi n’a pas augmenté, AFP.


Illustration : © Kurzgesagt.

Publié le
Catégorisé comme Société

Contrôle des chômeurs : la face cachée du modèle danois

Danemark

Un reportage de Célia Quilleret pour France Info s’intéresse aux conséquences du système de « flexisécurité » danois.

Car être chômeur au Danemark est un parcours du combattant. Il faut envoyer deux lettres de candidature par semaine, se rendre chaque mois à son agence pour l’emploi, être toujours disponible et éviter de partir en vacances. Il est en effet interdit de s’absenter sans autorisation préalable de son agence pour l’emploi.Célia Quilleret

Source : Contrôle des chômeurs : la face cachée du modèle danois, Célia Quilleret pour France Info.


Illustration : © Radio France.

Publié le
Catégorisé comme Société

Microentreprise, une machine à fabriquer des pauvres

Sumedh Rajendran – Invisible Half

Un article de Jean-Philippe Martin pour le Monde Diplomatique s’intéresse aux dispositifs d’auto-entreprise et leurs effets sur les personnes soumises à ces statuts.

Derrière la propagande gouvernementale apparaît vite un grossier mirage économique. D’après l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), le million d’inscrits au régime de la microentreprise réalise un chiffre d’affaires global de 8,75 milliards d’euros. Une somme non négligeable, peut-être, mais à rapprocher du résultat des 2,2 millions d’entreprises de moins de dix salariés qui, elles, cumulent 760 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Au-delà de ce poids dérisoire dans la création de richesses, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) précise que les autoentrepreneurs économiquement actifs ont retiré en moyenne 410 euros mensuels de leur activité en 2013, soit près d’une centaine d’euros de moins que le revenu de solidarité active (RSA). Et encore ce chiffre est-il gonflé par la poignée (10%) qui est gratifiée de plus de 1 100 euros par mois, l’équivalent du smic net. En vérité, plus d’un sur quatre touche moins de 70 euros par mois et la moitié, moins de 240 euros.Jean-Philippe Martin

En complément, la première partie de l’émission Polémix et la voix off consacrée au numéro mensuel du Monde Diplomatique s’attarde sur cet article :

Ubérisation : Tous patrons : Exploitons-nous… nous mêmes !

Source : Microentreprise, une machine à fabriquer des pauvres, Jean-Philippe Martin pour le Monde Diplomatique.


Illustration : Sumedh Rajendran.

Publié le
Catégorisé comme Société

Et voilà le travail !

Et voilà le travail !

Un dossier réalisé par la Coordination des médias libres analyse le travail aujourd’hui.

Édito :

Il y a eu la loi Travail, avec ses nuits debout et ses cortèges de tête, imposants, menaçants, la contre-attaque pointait le bout de son nez.

Et puis, nous voilà un an après, Emmanuel Macron élu, les ordonnances sur le travail sont signées, difficile de voir ce qui pourrait empêcher leur ratification cette semaine dans une Assemblée nationale au garde-à-vous.

Pourquoi aussi peu de réactions ? Pourquoi le grand mouvement social ne s’est-il pas levé contre ce nouveau projet de société ?

Au-delà des circonstances post-électorales, c’est surtout que des mutations profondes du travail sont déjà à l’œuvre, et depuis longtemps. Attentifs aux mouvements de la société, à ce qui se passe en arrière-plan dans ce monde qui bouge souvent trop vite, nos médias libres observent depuis longtemps ce qu’on appelle aujourd’hui l’uberisation de la société : une concurrence de plus en plus généralisée, un travail découpé en micro-tâches, le plus souvent mal rémunérées, et avec la disparition progressive des droits sociaux. Et pour cause, nous-mêmes comme les autres entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire, nous y sommes directement confrontés.

La plupart de nos médias libres sont déjà dans cette précarité : temps partiels complétés par un boulot alimentaire, contrats (de moins en moins) aidés, pigistes payés largement en dessous, voire bénévolat à outrance. Bref, comme le secteur public, comme le social et l’associatif, nous n’échappons pas à cette vague.

Qu’en conclure ? Que malgré tout, loin des radars des médias dominants, nous repérons et expérimentons ce qui germe, des idées neuves ou anciennes. Nous racontons les alternatives concrètes. Nous donnons la parole à et celles et ceux qui refusent de se soumettre à cette marche forcée ou choisissent d’arrêter de travailler.

C’est à ce grand voyage dans les mondes du travail que la Coordination permanente des médias libres vous invite pour son troisième grand dossier, avec la contribution d’une vingtaine de médias libres, joyeux et indépendants.

Source : Et voilà le travail !, un dossier réalisé par la Coordination nationale des médias libres.


Illustration : © Coordination des médias libres.

Publié le
Catégorisé comme Société

Automatisation : 375 millions de personnes forcées de changer d’emploi d’ici 2030 ?

Robots

Un article de Grégoire Normand pour La Tribune  s’intéresse à l’étude du cabinet McKinsey concernant l’effet de l’automatisation sur l’emploi d’ici 2030.

Compte tenu de l’ensemble de ces facteurs, les experts arrivent à la conclusion suivante : « entre 0 et 30 % des heures travaillées globalement pourraient être automatisées d’ici 2030, cela dépendra de la vitesse de mise en place de ces procédés ».

L’impact potentiel de l’automatisation sur l’emploi varie beaucoup en fonction de l’emploi et du secteur étudié. Les métiers relatifs à l’utilisation de machine ou la préparation de repas dans les chaînes de restauration rapide par exemple pourraient être rapidement menacés.Grégoire Normand

Source : Automatisation : 375 millions de personnes forcées de changer d’emploi d’ici 2030 ?, Grégoire Normand pour La Tribune.


Illustration : © Reuters.

Publié le
Catégorisé comme Société

Non, les chômeurs ne sont pas des profiteurs

Pôle emploi

Un article dans Politis qui revient sur l’étude de Pôle emploi montrant que l’immense majorité des chômeur·euse·s respectent leurs engagements.

Ce sont donc 86 % des personnes contrôlées qui ont démontré qu’elles remplissaient bien leurs obligations. Et sur les 14 % radiées in fine, seules 40 % étaient indemnisées par l’Unédic, les autres relevant soit du régime de solidarité (23 %) ou ne touchant plus rien (36 %).Vincent Richard

Source : Non, les chômeurs ne sont pas des profiteurs, Vincent Richard, Politis.


Illustration : © AFP.

Publié le
Catégorisé comme Société

Une plateforme pour la semaine de quatre jours au Royaume-Uni

4 day week

Un site en faveur de la réduction du temps de travail outre-Manche.

Les revendications du manifeste sont limpides : 

We demand a 4 Day Week.

We demand an increase in hourly pay.

We demand a stronger welfare state.

Les justifications invoquées ? Les bénéfices attendus en termes sociaux, démocratiques, économiques et environnementaux.

Le site comporte également une bibliothèque recensant plusieurs ouvrages et vidéos sur le sujet.

Source : Our manifesto, 4 Day Week.


Illustration : 4 Day Week.

Publié le
Catégorisé comme Société

L’utopie ou la mort

L’utopie ou la mort

L’Homme construira l’humanisme ou disparaitra. Évolution complexe demandant à devenir autonome (libre, authentique, responsable). Or l’autonomie ne se décrète pas, elle s’apprend.

Publié le
Catégorisé comme Société

Pour des transports gratuits

Enjeux écologiques, sociaux et économiques de la gratuité des transports en commun, en ville et au-delà.

Publié le
Catégorisé comme Société

En vrac

En vrac cette semaine.

Publié le
Catégorisé comme Société

Les leçons des Luddites

Luddites

Un article qui revient sur les causes et le combat des Luddites, en tirant des leçons qui pourraient nous servir aujourd’hui.

Les Luddites tombèrent dans le piège qui leur était tendu. À l’arrivée, 52 d’entre eux furent déportés, 27 finirent pendus.

Si nous ne voulons pas y voir un présage de l’avenir, réfléchissons au fait que selon le McKinsey Global Institute, par rapport à l’époque de la rébellion luddite, la disparition de l’emploi due à l’informatisation a lieu aujourd’hui dix fois plus vite et à une échelle trois cents fois plus vaste, soit au total, avec un impact 3.000 fois plus grand.

— Paul Jorion

Source : Les leçons des Luddites, Paul Jorion.


Illustration : George Alfred Henty.

Publié le
Catégorisé comme Société

En vrac

Plage

En vrac cette semaine.

Publié le
Catégorisé comme Société

En vrac

En vrac cette semaine.

Publié le
Catégorisé comme Société