Pour un revenu de transition écologique

Un entre­tien de Sophie Swaton pour le Green European Journal pré­sente sa pro­po­si­tion de reve­nu de tran­si­tion éco­lo­gique et la com­pare à celle d’un reve­nu de base.

Comment vous est‐venu l’idée du RTE ?

Cette idée de RTE m’est venue après des années de tra­vail sur le RBI (j’ai fait ma thèse de doc­to­rat sur le sujet), et l’identification de plu­sieurs manques. Il y a quatre prin­ci­pales failles du RBI qui m’ont conduit à pro­po­ser un dis­po­si­tif plus com­plet d’accélération de la tran­si­tion.
Premièrement, la seule dimen­sion moné­taire du RBI me gêne, inca­pable de prendre en compte jus­te­ment la liber­té réelle invo­quée : com­ment prendre en compte sans un accom­pa­gne­ment adé­quate les capa­bi­li­ties des per­sonnes ? Deuxièmement, l’absence de valo­ri­sa­tion du tra­vail qui reste un fort fac­teur de recon­nais­sance social, plé­bis­ci­té par l’ensemble de la socié­té. Chacun cherche à don­ner du sens à son tra­vail et celui‐ci peut encore être un fac­teur d’épanouissement. C’est pré­ci­sé­ment le cas pour cette vague de plus en plus forte des actrices et acteurs de la tran­si­tion qui se lancent dans de nou­veaux métiers com­pa­tibles avec une empreinte éco­lo­gique faible. Le RBI ne ques­tionne pas la qua­li­té du tra­vail ! Troisièmement, il est dom­mage que le RBI dans ses nou­veaux argu­ments en 2017, rate autant le virage éco­lo­gique en confon­dant les niveaux d’argumentation. Comment un même outil pourrait‐il à la fois com­battre la pau­vre­té, relan­cer la crois­sance et œuvrer pour de acti­vi­tés éco­lo­giques ?
Enfin, last but not least, la dimen­sion exclu­si­ve­ment indi­vi­duelle du RBI me semble rédhi­bi­toire : ses pro­mo­teurs évoquent le lien social, une socié­té des acti­vi­tés, le sor­tir du capi­ta­lisme et du pro­duc­ti­visme, mais vante encore exclu­si­ve­ment un droit indi­vi­duel sans aucune dimen­sion col­lec­tive ou d’un agir com­mun. Je trouve que cela manque d’ambition et est un peu étri­qué en terme de solu­tion au regard des idéaux reven­di­qués par ses ini­tia­teurs. On est au fond pas très loin de l’homo oeco­no­mi­cus des théo­ries éco­no­miques ortho­doxes… si éloi­gné de nos réa­li­tés. Or, il y a bien un hori­zon com­mun dans le dis­po­si­tif du RTE. Les com­muns sont même la base, en termes de res­sources à iden­ti­fier et de gou­ver­nance à mettre en œuvre.

Source


Illustration : © Elis Wilk.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.