Le journal du revenu de base : février 2021

Publié le Catégorisé comme Revenu de base

Le tour d’horizon de l’actualité du revenu de base et des sujets liés.

👩‍🔬 Expérimentations

La Ville de Paris va tester un «revenu universel» (Lucas Biosca, CNEWS)

Alors que la pauvreté s’accroît à cause de la crise du coronavirus, la question du revenu universel revient sur la table. La mairie de Paris va lancer une réflexion pour instaurer un revenu minimum garanti, et ainsi concrétiser une promesse de campagne d’Anne Hidalgo.

 

2021 Will Be the Year of Guaranteed Income Experiments (Sarah Holder, Bloomberg City Lab)

At least 11 U.S. cities are piloting UBI programs to give some of their residents direct cash payments, no strings attached.

 

Basic Income in the UK: Pilots on the horizon (Barb Jacobson, Universal Basic Income Europe)

In the UK we have seen a massive rise in interest and activity around basic income, whether emergency, recovery, permanent, or pilots. Part of this is due to the holes in our social security net exposed and amplified by the COVID crisis. The other part though is due to a massive expansion in capacity via having paid people in both the UBI Lab network and the new Basic Income Conversation able to do consistent work along with volunteers.

 

👨‍👩‍👧‍👧 Société

L’idée d’un revenu universel de base fait son chemin (Jérôme Fourquet, Libération)

L’Ifop a mené une enquête sur le besoin de protection des Français en période de crise. La création d’un revenu de base minimum qui serait versé à tout le monde arrive en tête des citations.

 

Le revenu universel séduit aussi à droite (Alexandre Sulzer, Le Parisien)

Mais le concept fait désormais aussi son chemin à droite, et même à l’extrême droite. Les modalités diffèrent mais l’idée selon laquelle la crise sociale et la précarité obligent à repenser de façon plus générale l’attribution d’un « filet de sécurité » reste. Le 26 novembre dernier, les députés ont largement adopté une proposition de débat public sur un revenu universel, à l’initiative de la députée Valérie Petit, du groupe Agir, l’aile droite de la majorité.

 

Avec la pandémie, «la misère est bien installée» (Faïza Zerouala, Mediapart)

Le nombre de colis d’aide alimentaire du Secours populaire de Seine-Saint-Denis a doublé en un an, en raison de la pandémie. Les bénévoles s’inquiètent d’une crise qui dure. Les bénéficiaires galèrent à retrouver du travail, même à temps partiel et mal payé.

 

Basic Income in Belgium: Towards a Youth Basic Income ? (Kim Evangelista, Universal Basic Income Europe)

Universal Basic Income is massively debated in Belgium. It has been the topic of many conferences, debates, studies and press coverage in the past few years and has had a strong resurgence since the Covid crisis.

 

Basic Income in Spain: How politicians failed to catch the wave (Angel Bravo, Universal Basic Income Europe)

The Spanish media have spoken about UBI in 2020 far more than in the rest of its history. And the current pandemic has made this trend grow. In the month of April 2020, several English-speaking newspapers[1] published some articles telling the Spanish government was about to approve a UBI. No one knows where they got such a piece of news.

 

BIEN 2021 Congress: Call for papers (Mike Danson, Basic Income News)

The theme for the Congress is ‘Idea to Reality’. We want to consider how we take basic income from a big idea for big change to a reality.

The Congress will be hosted digitally only from Thursday 18th – Saturday 21st August 2021.

 

👩‍🏭 Emploi

Des centaines de milliers d’emplois déjà détruits, et ce n’est qu’un début (Gaston Lefranc, L’Anticapitaliste)

En 2020, il y aurait eu selon l’INSEE environ 700 000 destructions d’emplois, dont 600 000 emplois salariés. Alors que l’emploi salarié a crû d’environ 400 000 au troisième trimestre, il a de nouveau plongé au quatrième trimestre (– 300 000). L’estimation de l’INSEE est sans doute largement en dessous de la réalité : l’OFCE évalue à 790 000 les destructions d’emplois salariés en 2020. Surtout, celles-ci se poursuivent en ce début d’année.

 

Comment garantir l’emploi à tous ceux qui en ont besoin ? conversation avec Pavlina Tcherneva (Thomas Belaich & Ulysse Lojkine, Le Grand Continent)

Contre la fin du travail, elle propose la fin du chômage, thèse qu’elle défend dans The Case for a Job Guarantee publié en juillet dernier, et plus généralement avec l’initiative Democratizing work.

 

Livreurs : ils établissent un rapport de force dans la lutte contre les plateformes (Guillaume Bernard, Rapports de Force)

Des trottoirs des MacDo aux sièges de l’assemblée en passant par les bancs des tribunaux, les livreurs et leurs alliés multiplient les actions pour tenter de contre balancer la toute puissance des plateformes. Etat des lieux de leur lutte.

 

💰 Économie

Le virus des inégalités (Oxfam France)

Ce rapport « Le virus des inégalités » révèle comment les milliardaires ont récupéré en un temps record de la crise alors que des centaines de millions de personnes basculent dans la pauvreté.

Ainsi, les 1000 personnes les plus riches du monde ont retrouvé leur niveau de richesse d’avant la pandémie en seulement 9 mois alors qu’il pourrait falloir plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques de la pandémie.

 

Argent magique et monnaie pour tous (Romaric Godin, Mediapart)

Peut-on mettre enfin la monnaie au service du bien commun dans le cadre d’un projet politique écologique et égalitaire de subvenir aux besoins réels de sociétés au bord de l’implosion ?

 

Le PIB se replie au quatrième trimestre (–1,3 %), marqué par le deuxième confinement ; sur l’année 2020, il recule de 8,3 % (INSEE)

L’effet du deuxième confinement se traduit principalement dans les dépenses de consommation des ménages, qui baissent à nouveau fortement (–5,4 % au quatrième trimestre après +18,2 % au trimestre précédent). En revanche, la formation brute de capital fixe (FBCF) poursuit sa reprise (+2,4 % après +24,0 %). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) baisse à nouveau : elle contribue à l’évolution du PIB à hauteur de –2,7 points après +19,4 points au trimestre précédent.

 

Stanislas Guerini propose un « prêt » de 10 000 euros pour chaque jeune de 18 à 25 ans (Alexandre Lemarié, Le Monde)

Alors que les jeunes et les étudiants sont frappés par la crise économique et sociale, le délégué général de La République en marche veut instaurer un « capital jeune pour se lancer dans la vie ». Plus de 5 millions de personnes pourraient bénéficier de ce dispositif.

 

🤯 Idées

Pour un revenu de base inconditionnel porté par les citoyens (Collectif, Libération)

Bien plus qu’un simple amortisseur du choc des crises, le revenu de base se concrétise dans différents pays : nouveau pilier de la protection sociale, il induit un changement en profondeur du système socio-économique.

 

Jeunes générations : vers une allocation universelle et une dotation tremplin (Guy Valette)

Si proposer un RSA jeune, voire un revenu minimum garanti, peut être considéré comme une avancée, ces mesures ne font qu’accroitre la dépendance de la personne à des aides financées par l’impôt[2]. Répétons-le le corps social dans son ensemble a les moyens de se libérer de ces aides qui rabaissent et d’assurer ce droit à une vie digne en toute circonstance, où que l’on soit, par la solidarité de tous et toutes.

Il est possible dès aujourd’hui d’en finir avec toutes ces aides curatives, conditionnées, stigmatisantes, qui ne réussissent pas à vaincre la précarité et la pauvreté des jeunes générations, avec des allocations familiales universelles, individuelles et conséquentes et une dotation / revenu tremplin de 18 à 25 ans. L’ensemble serait financé par une contribution sur le patrimoine net privé, manifestation d’une véritable solidarité intergénérationnelle. Le libéralisme ne cesse de condamner l’avenir, ouvrons grand les portes vers une allocation universelle d’existence, véritable assurance vie pour les nouvelles générations.

 

Le Revenu universel d’existence, un projet au service du capital (Hélène Cogez, L’Avant-Garde)

Le fait que le revenu de base plaise à la droite ne saurait étonner : l’idée est née chez des théoriciens ultralibéraux (Friedman). Le revenu universel, s’il peut se concevoir dans une variété de perspectives en apparence relativement éloignées de sa variante libérale telle qu’elle est présentée par Marc de Basquiat et Gaspard Koenig (le « Liber », sorte de RSA généralisé visant à supprimer de nombreuses prestations sociales), à celle plus radicale défendue par le philosophe André Gorz qui y voyait un moyen de libérer les individus des liens du travail, est toutefois construit sur les mêmes prémisses et selon des logiques analogues.

 

Les assistés de la France d’en haut (Noam Leandri et Louis Maurin, Observatoire des Inégalités)

La France est un pays d’assistés, c’est une bonne chose. Les plus riches profitent largement de notre modèle social ainsi que de soutiens privés. La leçon d’assistanat qu’ils donnent aux plus modestes est moralement inacceptable et politiquement dangereuse.

 

2020 Revealed That Unconditional Basic Income Cannot Wait Any Longer (Scott Santens)

The coronavirus has thus revealed something extremely important that millions of Americans now realize: We don’t really have a safety net in America. We never did. There are programs meant to help in times of need, but those programs – because they are targeted – always exclude many of those in need.

 

🎙 Émissions

Jean-Marie Harribey : “Le revenu d’existence universel est une illusion !” (Jean-Marie Harribey, Les Clés De l’Éco)

Économiquement, tout revenu monétaire est engendré par le travail collectif. Se pose alors la question de la répartition du revenu national, c’est-à-dire des fruits de la productivité du travail. L’idée selon laquelle la révolution informatique et robotique ferait disparaître le travail ne peut être confirmée, et, de toute façon, si c’était le cas, il n’y aurait plus de revenu à répartir. Ceux qui prônent le remplacement du travail par une « activité libre » confondent les choses utiles qui ont une « valeur d’usage » avec la valeur monétaire des biens et des services dont les revenus sont la contrepartie. Et surtout, ils ignorent que cette valeur monétaire doit être validée socialement, par le marché ou par décision politique pour produire des services non marchands, et qu’elle ne peut jamais résulter d’une décision individuelle.

 

Revenu de base – Ambre Fourrier (Osons Citoyens)

Avec Ambre, on échangera sur les différentes propositions de revenu de base présentes dans le débat public, les conditions requises pour qu’il soit réellement émancipateur, les impacts sur la notion même de travail, son financement ainsi que les expériences qui ont pu être mise en place à travers le monde.

 

Benoît Hamon : “Le revenu universel arrache de la tyrannie du court terme de la pauvreté” (POLITIQUE !, France Culture)

La crise sanitaire et ses répercussions sociales illustrent l’importance des mécanismes de solidarité. Depuis la campagne présidentielle de 2017 Benoît Hamon milite pour un revenu universel d’existence. Ce débat peut-il renouveler l’offre politique de la gauche ?

 

🎬 Vidéos

Mélenchon veut discuter du revenu de base (La France Insoumise)

«Je suis disponible pour avoir une discussion avec Benoît Hamon sur le revenu universel» a affirmé le président de La France Insoumise. Reconnaissant qu’il était au départ réticent à l’idée, il a reconnu qu’un revenu universel aurait pu être fort utile à l’occasion de la crise sanitaire du Covid.

 

The Cost of Living – Trailer (Gadfly Productions)

If the cost of living can be subsidised, should it be subsidised? A question that’s become all the more pertinent since Covid-19.

The Cost of Living is an upcoming documentary that explores whether or not the idea of a basic income could remedy the current socio-economic state of Britain.

Partager