Le journal du revenu de base : janvier 2021

Publié le Catégorisé comme Revenu de base

Le tour d’horizon de l’actualité du revenu de base et des sujets liés.

👩‍🔬 Expérimentations

Crise sociale : 24 présidents de départements en appellent aux parlementaires pour un revenu de base immédiat (Christine Le Hesran, France 3 Nouvelle-Aquitaine)

Cinq départements de Nouvelle-Aquitaine,sur les 24 signataires, ont signé cette tribune pour un revenu de base immédiat au regard de la crise économique, aggravée par la crise sanitaire. Ils sont vingt-quatre départements en tout à tirer la sonnette d’alarme et à presser les parlementaires d’agir.


Corée du Sud: mise en place d’un revenu universel dans la région de Gyeonggi (Nicolas Rocca, RFI)

La Corée du Sud est l’un des pays les plus robotisés au monde. À l’horizon 2024, 15% des emplois devraient être automatisés. Alors, pour faire face à ce problème et ouvrir le débat sur la question, la région de Gyeonggi a mis en place une expérience de revenu universel unique en son genre.


👨‍👩‍👧‍👧 Société

« Il m’arrive de manger un jour sur deux » (Clara Monnoyeur, Streetpress)

Deux fois par semaine, l’association étudiante Co’p1 distribue à Bastille des denrées et des produits d’hygiène aux étudiants précaires. Pas de jobs, faim, manque de protections menstruelles, solitude… Les étudiants racontent leur galère.


Menaces et suspension du RSA par l’Etat : la chasse aux gueux continue de plus belle pendant l’épidémie (Selim Derkaoui, Frustration)

Les allocataires du revenu de solidarité active (RSA) doivent toujours, sous peine de menaces de suspension de leur allocation, faire acte de recherche d’emploi, ne pas oublier la moindre pièce dans leur dossier ou se rendre à des rendez-vous nullement nécessaires. Un dispositif de flicage qui a toujours été injuste des plus pauvres mais qui ne connaît aucune trêve en période pandémique et de crise économique et sociale.


Majority of Europeans Want Basic Income to Ease Covid Impacts (Universal Basic Income Europe)

Citizens across Europe expect European Council to include basic income in their plans to boost EU economy, a new transnational YouGov poll commissioned by UBIE and WeMove finds.


‘Liberate our imagination’: Taiwan holds first basic income march (Tyler Prochazka, Basic Income News)

Taiwan held its first-ever basic income march on Sunday, attracting over 100 participants to rally in front of Taiwan’s Legislative Yuan. Current and former legislators joined the march led by UBI Taiwan, calling for greater discussion of a youth dividend and guaranteeing the right to a basic livelihood for all Taiwanese.


Une évolution à droite vis-à-vis du revenu universel (Michel Abhervé, Alternatives Économiques)

Alors que la droite, dans la quasi totalité de ses composantes, a toujours manifesté son opposition au revenu universel, la situation semble évoluer.


👩‍🏭 Emploi

La hausse du chômage va se poursuivre en 2021 (Gaston Lefranc, L’Anticapitaliste)

Le taux de chômage au sens du BIT avait paradoxalement baissé à 7,1 % au deuxième trimestre, pendant le premier confinement, car les personnes n’ayant pas pu faire certaines démarches de recherche « active » étaient sorties de ces statistiques. Ce taux a explosé au troisième trimestre pour atteindre 9 % (+ 628 000 personnes en un trimestre). Avant le reconfinement de novembre, l’Insee prévoyait un taux de chômage de 9,7 % fin 2020. Il va rapidement dépasser le seuil fatidique de 10 %, et il est fort probable que le taux de chômage record de 10,8 % en 1994 sera dépassé en 2021. Le nombre d’inscrits à Pôle emploi (toutes catégories confondues) atteint quant à lui désormais 6,7 millions de personnes.


Coursiers deliveroo : « le sous-prolétariat du XXIe siècle » (Vincent Burnand-Galpin, PaulJorion.com)

Réservé à l’origine à une certaine élite de jeunes sportifs attirés par l’auto-entreprenariat pour arrondir les fins de mois, le visage de ces travailleurs a aujourd’hui changé pour une main d’œuvre principalement immigrée et très précarisée. A qui la faute ? La baisse des tarifs d’abord, mais aussi la transformation progressive des conditions de travail passant du job étudiant « sympa » à l’esclavagisme moderne.


Pourquoi les personnes occupant un emploi “essentiel” sont-elles si mal payées ? (Bruno Palier, Sciences Po LIEPP)

Beaucoup de celles et ceux qui ont dû se déplacer pour aller travailler pendant le premier confinement, qui occupent des emplois alors dits « essentiels », ont des emplois précaires et mal payés. Comment expliquer que des fonctions aussi essentielles que celles occupées dans les infrastructures de service, les services aux autres, y compris l’éducation et la santé, soient si mal rémunérés et occupent si souvent des emplois particulièrement précaires ?


💰 Économie

Le patrimoine économique national en 2019 (INSEE)

Fin 2019, le patrimoine économique national net s’élève à 16 421 milliards d’euros, soit 8,3 fois le produit intérieur net de l’année. Il poursuit sa progression à un rythme soutenu (+ 4,8 %, après + 4,4 % en 2018), porté par la réévaluation du patrimoine financier liée au dynamisme des cours boursiers (+ 25 % pour l’indice boursier SBF 120, après – 12 %).


Dégressivité des allocations-chômage : que peut-on attendre ? (Bruno Coquet, OFCE)

L’assureur qui choisit la dégressivité doit veiller à ce que les problèmes en matière de retour à l’emploi soient avérés, et solubles par la vertu des incitations attribuées à cette formule. De ce point de vue, les faits tels qu’ils sont actuellement documentés ne sont pas propices à la dégressivité, en particulier pour les chômeurs qui seront visés : en effet, les chômeurs indemnisés sont nettement plus actifs que les autres dans leur recherche d’emploi, et ce d’autant plus qu’ils sont diplômés, qualifiés et âgés ; en outre, ceux-ci ont également les taux de remplacement les plus faibles, leur salaire de réserve n’est pas excessif, et ils le réduisent très fortement pour retrouver un emploi. Il existe donc un fort risque que la dégressivité les contraigne au déclassement et à l’insolvabilité, qui sont précisément les deux principaux effets du chômage non-indemnisé que l’assurance chômage a pour objet d’éviter.


« Les chiffres sont absolument hallucinants » : la gauche du Sénat s’empare d’un nouveau rapport sur la suppression de l’ISF (Guillaume Jacquot, Public Sénat)

Le comité d’évaluation des réformes de la fiscalité a remis son second rapport. Il fait état d’une explosion de la progression des dividendes chez les 0,1 % les plus fortunés, après la suppression de l’ISF et l’abaissement de la fiscalité sur le capital.


🤯 Idées

Oui, le Revenu de Base sécurise et émancipe les jeunes (Mouvement Français pour un Revenu de Base)

Aujourd’hui, les allocations familiales sont conditionnées aux ressources et le RSA n’est toujours pas ouvert aux jeunes adultes (sauf exceptions). Pourtant, les expérimentations partout dans le monde montrent des effets impressionnants sur la santé, la violence, les études et l’insertion professionnelle ! Abordons d’abord les enfants, en-dessous de 18 ans, puis les jeunes adultes.


Crise : face à la pauvreté, pourquoi le compte n’y est pas (Anne Brunner, Observatoire des inégalités)

Les réponses gouvernementales à la crise considèrent la pauvreté comme un problème ponctuel, alors que celle-ci appelle des réponses de fond. La population précaire n’a pas besoin de charité temporaire mais de vivre plus décemment.


Arguments en faveur d’un revenu universel de base dans les pays arabes (Steffen Hertog, Medias24)

Si la mise en place d’un RUB se heurte en Occident à des obstacles politiques et budgétaires non négligeables, l’idée est séduisante dans une région où les conditions d’introduction d’un système universel d’allocation en numéraire sont plus favorables: la riche péninsule Arabique, productrice de pétrole.


« Pouvoir bénéficier du RSA dès 18 ans : une nécessité en ces temps de crise » (Collectif, Le Monde)

Les jeunes, durement touchés par les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, ne peuvent bénéficier de la solidarité nationale avant 25 ans. Dans une tribune au « Monde », seize représentants d’organisations de jeunesse dénoncent une exception injustifiable.


🎙 Émissions

Service civique : l’enquête accablante de « Cash Investigation » (Dorothée Barba, France Inter)

L’émission présentée par Elise Lucet sur France 2 lève le voile sur une pratique totalement illégale : dans certaines administrations, des jeunes gens en service civique (indemnisé 580 euros par mois) font un vrai travail et remplacent des fonctionnaires. L’Etat compenserait-il ainsi les réductions d’effectifs ?


📚 Livres

Pope Francis advocates basic income in new book (Malcom Torry, Basic Income News)

Pope Francis has advocated basic income in his new book, Let us Dream: The path to a better future.


🎬 Vidéos

«Les 20% les plus riches se sont enrichis, les 20% les plus pauvres se sont endettés» (Mediapart)

Véronique Fayet, la présidente du Secours catholique Caritas, est notre invitée. Avec elle et Dan Israel de Mediapart, retour sur le tsunami social qui se prépare : plans sociaux, pauvreté qui explose, les artisans et les précaires sur la brèche… Est-il encore possible d’éviter la catastrophe ?

Avec Camille Polloni, retour sur la dissolution par le gouvernement du comité contre l’islamophobie en France, le CCIF, une dissolution très politique dans le contexte actuel.


Les jeunes, premières victimes de la pauvreté en France (Mediapart)

Entretien filmé avec Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités et Christian Lampin, chargé de la jeunesse au Secours populaire. Ils pointent la situation dramatique des plus jeunes dans l’accroissement de la pauvreté en France, en particulier depuis le début de la crise sanitaire.

Partager