André Gorz et le Revenu Social Garanti

Une syn­thèse par Robert Cauneau d’un article de la revue Mouvements pré­sen­tant la concep­tion du Revenu Social Garanti (RSG) d’André Gorz.

N’étant pas assu­rés d’un reve­nu de base suf­fi­sant, les employés seraient conti­nuel­le­ment à la recherche d’un emploi, qu’il soit pré­caire ou non, et prêts à accep­ter n’importe quel emploi et pour n’importe quel salaire. Le RSG relève d’une toute autre logique et vise à les affran­chir des contraintes du mar­ché du tra­vail. « Le reve­nu social de base doit leur per­mettre de refu­ser le tra­vail et les condi­tions de tra­vail “indignes” ; et il doit se situer dans un envi­ron­ne­ment social qui per­mette à cha­cun d’arbitrer en per­ma­nence entre la valeur d’usage de son temps et sa valeur d’échange : c’est-à-dire entre les “uti­li­tés” qu’il peut ache­ter en ven­dant du temps de tra­vail et celles qu’il peut pro­duire par l’autovalorisation de ce temps ».

Source


Illustration : © Mouvements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.