Comment s’émanciper des « boulots à la con » ? David Graeber disserte au Collège de France

Un article de Léa Casagrande pour Les Inrockuptibles revient sur l’intervention de David Graeber au Collège de France le 22 mars.

Les ébauches de réponses se situent, à l’instar de la double cas­quette de Graeber, à deux niveaux. Non seule­ment, dans la pos­si­bi­li­té d’étudier les pro­jets de trans­for­ma­tions sociales à l’université, et c’est là l’enjeu de son récent ouvrage Pour une anthro­po­lo­gie anar­chiste, qui ambi­tionne de tra­cer les pré­mices de ce qui pour­rait deve­nir une « théo­rie radi­cale ».

Mais, éga­le­ment, dans des actions concrètes qui per­met­traient de modi­fier le pay­sage social, à l’instar du reve­nu de base uni­ver­sel que l’anthropologue per­çoit non comme une fina­li­té mais une tran­si­tion vers une socié­té qui ne serait plus sous le joug des « bou­lots à la con ».


Illustration : © Éric Piermont / AFP.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.