« Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements »

Une tribune dans Le Journal du Dimanche où huit présidents de conseils départementaux annoncent leur intention d’expérimenter le revenu de base.

Signataires : les présidents de Gironde, Jean-Luc Gleyze ; Aude, André Viola ; Ariège, Henri Nayrou ; Gers, Philippe Martin ; Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein ; Haute-Garonne, Georges Méric ; Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut ; Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel.

Nous qui gérons le Revenu de solidarité active (RSA), nous mesurons tous les jours le rôle essentiel d’un filet de sécurité contre la grande pauvreté mais aussi ses limites. Sa complexité et celle de l’ensemble des minimas sociaux engendrent du non recours – plus de 30 % de ceux qui ont droit au RSA n’en font pas la demande –, des ruptures de droits, des indus. Le RSA échoue à vaincre la pauvreté, qui frappe près de 9 millions de personnes en France, et suscite la stigmatisation de ceux qui le perçoivent.

Source : « Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements », Le Journal du Dimanche.


Illustration : Reuters.

2 réponses sur “« Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements »”

Les commentaires sont fermés.