Le journal du revenu de base : août 2021

Publié le

Le tour d’horizon de l’actualité du revenu de base et des sujets liés.

👩‍🔬 Expérimentations

Un revenu de base pour les jeunes de 18 à 25 ans va être expérimenté à Toulouse et en Haute-Garonne (Anthony Assemat, Actu)

Mais pour le revenu de base à destination des 18-25 ans que le Département de la Haute-Garonne va mettre en place, Georges Méric parle plutôt, un an plus tard, d’une somme mensuelle « proche du RSA ». Soit 565,34 euros par mois (montant au 1er avril 2021).

Le dispositif va s’affiner dans les prochains mois, notamment dans la façon de choisir (tirage au sort ?) les 2000 jeunes haut-garonnais qui vont toucher cette aide expérimentale durant trois ans.


New York : le revenu universel testé pendant un an (Claire Domenech, Capital)

Les résidents du comté d’Ulster, dans le nord de l’État de New York, gagnant moins de 46.900 dollars par an, ont été sélectionnés au hasard pour recevoir 500 dollars par mois pendant un an.


Première gagnante de la tombola « Revenu de Base »: une étudiante en pharmacie, française (Pressenza Athènes)

La gagnante était parmi les téléspectateurs, Lucie, une étudiante en pharmacie de France, qui est apparue à l’événement et a exprimé qu’elle était à la fois très excitée et émue. Elle vient de terminer ses études, un revenu de base de 800 euros pendant un an l’aidera à choisir une carrière moins stressante et moins précaire.


Alaska Permanent Fund Defenders campaign to save and improve it (Barb Jacobson, Basic Income News)

The AFP is under particular threat at the moment as a result of recent deficits in the State’s budget, which legislators want to plug by taking the payments away from Alaska’s citizens.

👨‍👩‍👧‍👧 Société

Reflections on the basic income movement and the nabig 2021 congress (Michael Howard, USBIG)

This year’s NABIG Congress, with the theme of “Knowledge, Activism, Policy,” was designed to bring together researchers, activists, and policy makers, to discuss what has been learned, and to chart some paths forward. Reflecting the growing number of organizations, the organizing committee included not only USBIG and BICN, but also IM and the Basic Income Canada Youth Network, and the program included people from most of the other newer groups. The opening keynote session featured Mayors for a Guaranteed Income, including the mayors from Oakland, CA, Tacoma WA, and St. Paul, MN. The organization now has over 50 mayors supporting guaranteed income.


3rd Gyeonggi Basic Income Conference featured researchers from BIEN (Barb Jacobson, Basic Income News)

With the theme, ‘From the COVID-19 Disaster to New Great Transition, Basic Income!’ the 3rd annual Basic Income International Conference was held in Gyeonggi Provence, South Korea, 28-29 April 2021. Hosted by the Gyeonggi Provincial Government, and organised by Gyeonggi Research Institute (GRI), Gyeonggi-do Market Revitalization Agency (GMRA), KINTEX, and the Basic Income Korean Network (BIKN), it featured panel talks and discussion by many researchers from BIEN, including Chair Sarath Davala, Hyosang Ahn, Philippe Van Parijs, Guy Standing, Annie Miller, Troy Henderson, Louise Haagh, Almaz Zelleke, Julio Linares, Roberto Merrill among others.

💰 Économie

La preuve par l’expérimentation : Démocratiser la monnaie avec le revenu de base ? Bien sûr ! Surtout par création monétaire ! (Mouvement Français pour un Revenu de Base)

La plupart des versions s’appuient sur un financement par redistribution : prélèvements fiscaux, Impôt sur le Revenu, TVA, taxes diverses… Quelques-unes développent les biens communs, les services publics et les gratuités. Mais il est aussi possible de financer le Revenu de Base par création monétaire.


La réforme du Universal Credit au Royaume-Uni (Antoine Bozio & Joyce Sultan Parraud, Institut des politiques publiques)

Plusieurs réformes récentes en Europe se sont donné comme objectifs de simplifier leur système de protection sociale et d’améliorer l’accès aux prestations sociales pour limiter le non-recours. Parmi ces réformes, celle du Universal Credit menée au Royaume-Uni depuis 2012, fait écho à ces préoccupations : elle vise à simplifier le système de protection sociale britannique en introduisant une nouvelle allocation généraliste, venant agréger une partie des prestations déjà existantes. En parallèle, la réforme est aussi caractérisée par une conditionnalité renforcée en matière de recherche d’emploi et répond à un objectif d’activation des dépenses de prestations sociales. La réforme s’accompagne également d’un changement très profond du système d’information et de gestion des prestations sociales qui devient entièrement digitalisé et automatisé. Cette réforme s’inscrit dans un contexte plus large où la question de l’architecture de la protection sociale revient de manière récurrente dans le débat public, sous la forme des propositions de revenu universel, de revenu de base, ou encore de revenu universel d’activité. Outre le contenu de la réforme britannique, son ampleur et ses conditions de mise en place, sont autant de matière à réflexions sur la façon de penser des réformes de la protection sociale. Ce rapport propose des éléments de bilan de la réforme, à la fois au regard des objectifs fixés et sur les conditions de mise en œuvre.

🤯 Idées

Vers un revenu universel « augmenté », financé par nos données? (Badr Boussabat, L’Echo)

Le  » revenu universel augmenté  » ne serait pas financé sur base d’un capital monétaire comme le revenu universel traditionnel mais par nos données.


The Essential Reason I Support UBI (Karl Widerquist, Basic Income News)

The division of the Earth’s resource into private and public property has many benefits, but if some people get a share and others don’t, the private property system has many cruel side effects, among them poverty, homelessness, alienation, fear, and hopelessness. Because most of us have no alternative to paid labor, we are all willing to accept lower wages, longer work hours, and less appealing working conditions than we otherwise would. In some situations, people are forced to accept dangerous jobs, sexual harassment, and other forms of abuse from employers or spouses, because they need the job or a spouse with money to keep them alive. That need is artificial, created by the way our governments chose to divide the Earth’s resources.
Let’s consider a way to divide resources that isn’t so cruel.

🎙 Émissions

Tous Essentiels ! (Max et Virginie, Radio Campus Lille)


Expérience d’un revenu de base inconditionnel en ville de Zurich (Etienne Kocher, RTS)

Le revenu de base inconditionnel n’est pas oublié: la ville de Zurich pourrait tenter l’expérience. Citoyennes et citoyens devront se prononcer sur une initiative populaire communale, dont les signatures ont été validées mercredi. Le but est de mener un essai-pilote.

📚 Livres

Pour une critique écologiste et anticapitaliste du revenu de base (Denis Bayon, Contretemps)

Dans ce livre, Denis Bayon développe une critique du revenu de base centrée sur les arguments de celles et ceux qui défendent cette proposition d’un point de vue écologiste, progressiste et parfois anticapitaliste. Il s’agit de montrer qu’au contraire « la défense d’un revenu de base – même avec les meilleures intentions du monde – s’intègre dans une dynamique capitaliste contre-révolutionnaire » et qu’un tel outil ne pourrait en aucun cas contribuer à la nécessaire révolution écologique et sociale.


Salaire à vie ou revenu de base : communisme ou communs ? (Apchap)

Pourquoi ces idées qui proposent toutes les deux un revenu, ou un salaire, garanti, sont-elles pensées comme si éloignées l’une de l’autre par leurs tenants. Je pense que la réponse réside dans le fond philosophique de chacune de ces mesures. Le salaire à vie est basé sur une extension de la sécurité sociale, donc du salaire socialisé. C’est en cela une mesure classiquement communiste qui remet directement en cause le droit de propriété capitaliste sur le travail : la cotisation sur la valeur ajoutée est une socialisation de la production au profit des travailleurs et des travailleuses. C’est une mesure communiste qui pose les bases d’une propriété commune des fruits du travail.

🎬 Vidéo

De gauche à droite, tous pour le revenu universel ? (Boris Courret, BFMTV)

« Le revenu universel, C’est la seule innovation de ce débat présidentiel ». Ça, c’était en 2017. Lecandidat socialiste Benoît Hamon en fait la proposition phare de sa campagne. Et à l’époque, cette idée ne va pas forcément emporter l’adhésion, même dans son propre camp. « Elle est inapplicable… On exploserait le budget de l’État », estimait alors Manuel Valls. Mais ça c’était avant. Le revenu universel est désormais bien de retour sur le devant de la scène. La Fondation Jean Jaurès propose ainsi de créer un « revenu républicain » qui aurait vocation à renforcer la protection sociale. L’hebdomadaire libéral The Economist en a fait sa Une en mars dernier, traduit ensuite dans le Courrier International. Le revenu de base n’apparaît plus comme une simple lubie socialiste mais tend à devenir une alternative de plus en plus plausible.


Le revenu de base peut il changer la vie des personnes sans-abri ? (Mouvement français pour un revenu de base)

Partager