Julien Dourgnon : « Le revenu universel est un dû »

Un entre­tien de Julien Dourgnon avec Céline Mouzon pour Alternatives Économiques fait le tour de sa vision du reve­nu uni­ver­sel.

L’équivalence travail‐emploi est une conven­tion sociale en situa­tion de mono­pole. Il faut en finir avec ce mono­pole. L’emploi est rela­ti­ve­ment rare, le tra­vail, lui, est abon­dant.

Cette concep­tion obso­lète du tra­vail se lit dans l’organisation de notre pro­tec­tion sociale. Celle‐ci a été ima­gi­née pour une socié­té de plein‐emploi où les indi­vi­dus sont seule­ment sou­mis à des acci­dents de par­cours rares et brefs. Elle répond impar­fai­te­ment aux besoins d’une socié­té ins­tal­lée dura­ble­ment dans le sous‐emploi et le tra­vail pré­caire. Confrontés à la réa­li­té, les res­pon­sables poli­tiques tentent de faire face en allon­geant la durée d’indemnisation avec les droits rechar­geables de l’indemnisation chô­mage, ou en éten­dant le péri­mètre du RSA aux 18 – 25 ans. Il me semble que sans en avoir plei­ne­ment conscience, nos res­pon­sables poli­tiques valident le besoin d’un reve­nu per­ma­nent.


Illustration : © Istock.

Une réponse à “Julien Dourgnon : « Le revenu universel est un dû »”

  1. […] Julien Dourgnon : « Le reve­nu uni­ver­sel est un dû » […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.