Nouveau livre du réseau italien pour un revenu de base : « Revenu garanti et innovation technologique »

L’association BIN Italia vient de publier son der­nier ouvrage aux édi­tions Asterios.

Le livre regroupe une quin­zaine de contri­bu­tions, venant prin­ci­pa­le­ment d’universitaires et de militant·e·s pour un reve­nu de base. Il s’intéresse notam­ment à la qua­trième révo­lu­tion indus­trielle que nous vivons, à l’automatisation et au capi­ta­lisme de pla­te­forme, puis tente d’évaluer l’intérêt d’un reve­nu de base dans cette équa­tion com­plexe.

La diver­si­té des approches et des points de vue vise à for­mer une vue d’ensemble des bou­le­ver­se­ments à l’œuvre. Les contributeur·trice·s s’accordent à pen­ser que la pro­tec­tion sociale exis­tante est à refondre, afin d’octroyer à chacun·e un reve­nu de base garan­ti.

Aucune tra­duc­tion du livre en fran­çais ou en anglais n’est pour l’instant pré­vue.

Table des matières

  • Gianmarco Mecozzi : Mutanti sen­za red­di­to garan­ti­to (Mutants sans reve­nu garan­ti)
  • Giuseppe Allegri : Re UBI per una nuo­va socie­tà. Reddito di base, inno­va­zione, tem­pi di vita (Le roi RBI pour une nou­velle socié­té. Revenu de base, inno­va­tion, temps de vie)
  • Franco Berardi Bifo : Come attua­liz­zare il pos­si­bile, ovve­ro : per l’autonomia pro­get­tuale del­la Silicon Valley Globale (Comment actua­li­ser les pos­sibles : pour l’autonomie de la Silicon Valley mon­diale)
  • Luigi Corvo : BIM – Basic Income Matters. Reddito di base e inno­va­zione sociale (Le reve­nu de base compte. Revenu de base et inno­va­tion sociale)
  • Giuseppe Bronzini : Reddito di base, lavo­ro, auto­ma­zione : appun­ti per un nuo­vo garan­tis­mo sociale (Revenu de base, emploi, auto­ma­ti­sa­tion : pistes pour une nou­velle sécu­ri­té sociale)
  • Francesca Bria : Reddito di cit­ta­di­nan­za nell’economia dei robot per dire no alla pre­ca­rie­tà (Le reve­nu de base dans une éco­no­mie de robots, pour dire non à la pré­ca­ri­té)
  • Benedetto Vecchi : Il red­di­to di base oltre l’algoritmo digi­tale (Le reve­nu de base au‐delà des algo­rithmes)
  • Sandro Gobetti : Google al gover­no e red­di­to per tut­ti ? (Google comme gou­ver­ne­ment et un reve­nu pour tou·te·s ?)
  • Silvano Cacciari : Potere deflat­ti­vo, tec­no­lo­gia, (de-)globalizzazione e red­di­to di cit­ta­di­nan­za (Affaiblissement du pou­voir, tech­no­lo­gie, (dé)mondialisation et reve­nu citoyen)
  • Franco Carlucci : Soft Machine 2.0. L’operaio sociale e l’uso capi­ta­lis­ti­co delle mac­chine (La Machine Molle 2.0. Le tra­vail social et l’usage capi­ta­liste des machines)
  • Roberto Ciccarelli : Nel capi­ta­lis­mo digi­tale il red­di­to di base non si tro­va sugli albe­ri (Dans le capi­ta­lisme numé­rique, le reve­nu de base ne pousse pas sur les arbres)
  • Fabrizio Fassio e Giuseppe Nicolosi : L’aumento del tem­po di lavo­ro nell’epoca del­la sua ridu­ci­bi­li­tà téc­ni­ca (L’augmentation du temps de tra­vail à l’ère où la tech­no­lo­gie le rend réduc­tible)
  • Mariano Di Palma : Robot n. 18, sen­za arti­co­lo. L’urgenza di un red­di­to mini­mo den­tro la quar­ta rivo­lu­zione indus­triale (Robot n°18, sans l’article. L’urgence d’un reve­nu mini­mum dans la qua­trième révo­lu­tion indus­trielle)
  • Andrea Fumagalli : Umani, mac­chine e red­di­to di base (Humain·e·s, machines et reve­nu de base)

Pour aller plus loin

Lire la pré­sen­ta­tion de l’ouvrage sur le site du BIN Italia (en ita­lien).

Lire les cin­quante pre­mières pages (en ita­lien).

Commander le livre sur le site de l’éditeur (en ita­lien).


Illustration : CC BYNC 2.0 NASA’s Marshall Space Flight Center.