Le Mouvement Utopia propose un revenu inconditionnel pour 2017

L’association d’éducation popu­laire énonce 25 pro­po­si­tions en vue des élec­tions pré­si­den­tielle et légis­la­tives de 2017. Parmi elles, un reve­nu de base.

Publié cet été, le recueil de pro­po­si­tions du mou­ve­ment Utopia s’articule autour de cinq piliers :

  • Nature
  • Démocratie
  • Accès aux droits
  • Liberté de cir­cu­la­tion et d’installation
  • Souveraineté ali­men­taire

Cinq pro­po­si­tions dans chaque domaine, avec l’objectif affi­ché d’avancer en direc­tion d’une socié­té du buen vivir.

Dans la sec­tion « Accès aux droits » la pro­po­si­tion n°12 appelle à l’instauration d’un reve­nu incon­di­tion­nel :

Le mou­ve­ment Utopia pro­pose, pour aller vers une socié­té du Buen Vivir, la mise en place pro­gres­sive d’un reve­nu ver­sé sur une base stric­te­ment indi­vi­duelle, sans contrôle de res­source ni aucune exi­gence de contre­par­tie. Ce reve­nu incon­di­tion­nel (non lié à un tra­vail), éman­ci­pa­teur, ne pour­rait rem­pla­cer, par sa mise en place, que les pres­ta­tions aux­quelles il se sub­sti­tue­rait entiè­re­ment et sans désa­van­tage et se situe­rait au mini­mum au niveau du seuil de pau­vre­té. À noter qu’il n’y aura pas d’impact ni sur les rem­bour­se­ments des soins, ni sur les indem­ni­tés ver­sées aux per­sonnes en situa­tion de han­di­cap.

La coopé­ra­tive Utopia défend l’idée du reve­nu uni­ver­sel depuis de nom­breuses années et com­prend une com­mis­sion « reve­nu de base » coor­don­née par Denis Vicherat.

Le recueil Pour une socié­té du Buen Vivir est en accès libre sur le site de l’association.


Illustration : Mouvement Utopia.