Royaume‐Uni : le chef du Parti travailliste « étudie » le revenu de base

Jeremy Corbyn, lea­der du Parti tra­vailliste, a récem­ment décla­ré dans une inter­view au HuffPostUK qu’il « exa­mi­nait natu­rel­le­ment » l’idée du reve­nu base, tout comme John McDonnel, chan­ce­lier fan­tôme éga­le­ment tra­vailliste.

Le diri­geant du Labour bri­tan­nique était inter­ro­gé il y a peu à pro­pos du reve­nu de base (entre autres sujets) par le HuffPostUK. Il a répon­du que John McDonnel et lui‐même « exa­mi­naient natu­rel­le­ment » la mesure.

Voici le reste de sa réponse :

Je me réjouis à l’idée d’en dis­cu­ter avec nos col­lègues Norvégiens car nous avons besoin de réflé­chir à des poli­tiques radi­cales afin de créer une socié­té plus juste et plus éga­li­taire au Royaume‐Uni ; ain­si qu’aux mesures à prendre pour atteindre ce but.
Actuellement, la dyna­mique est désas­treuse : on constate une aggra­va­tion des inéga­li­tés et des dis­cri­mi­na­tions à l’égard des mino­ri­tés et des familles les plus modestes. Cela doit chan­ger, cela va chan­ger.
Je suis conscient de l’effet d’annonce lié au reve­nu de base. Je ne veux pas m’engager dans cette voie avant d’avoir pu étu­dier le sujet en détail et avec pré­cau­tion, car cela repré­sen­te­rait un chan­ge­ment majeur, réel­le­ment, dans notre poli­tique sociale. J’invite l’ensemble de notre Parti et de notre mou­ve­ment à en dis­cu­ter sérieu­se­ment.
Mon but est d’établir une feuille de route jusqu’en 2020, où la direc­tion glo­bale soit très claire, en matière de poli­tiques envi­ron­ne­men­tale, du loge­ment et de san­té.

Corbyn ne se trom­pait pas sur l’effet « gros titres » du reve­nu de base. Dans la fou­lée de l’interview, Paul Waugh, rédac­teur en chef de HuffPostUK, a publié un article inti­tu­lé « Jeremy Corbyn s’intéresse au “reve­nu de base uni­ver­sel”». Le len­de­main, c’était au tour de The Independent de titrer un article « Revenu de base uni­ver­sel : Jeremy Corbyn pour­rait sou­te­nir des réformes radi­cales ».

John McDonnel s’est décla­ré en faveur du reve­nu de base bien avant sa nomi­na­tion au poste de chan­ce­lier fan­tôme en sep­tembre 2015. Cette année, notam­ment en février et juin, il a a plu­sieurs reprises encou­ra­gé le Labour à s’intéresser au reve­nu de base pour éven­tuel­le­ment l’intégrer à son pro­gramme. Toutefois la mesure n’est pas à ce jour dans les reven­di­ca­tions du Parti.

Après le Brexit, le Parti tra­vailliste a dépas­sé les 500 000 membres, un nombre de mili­tants qu’il n’avait plus atteint depuis des décen­nies.

Plus d’informations

L’interview com­plète de Jeremy Corbyn (en anglais).
L’article de Paul Waugh dans le HuffPostUK (en anglais).
L’article de Siobhan Fenton dans The Independent (en anglais).

« Vérifications de base »

Dans ses articles pour le HuffPostUk, Paul Waugh écrit : « L’idée du reve­nu de base existe depuis les années 1970 et a récem­ment gagné en popu­la­ri­té ; le Canada et la Norvège ont récem­ment débu­té des expé­ri­men­ta­tions. » Deux remarques :
1. Parmi les pays scan­di­naves, la Finlande est bien plus avan­cée que la Norvège dans l’étude d’un reve­nu de base, avec une expé­ri­men­ta­tion qui doit débu­ter en 2017. Bien qu’aient eu lieu en Norvège des confé­rences autour du sujet, les ins­ti­tu­tions n’ont pas annon­cé de pro­jet d’étude pilote.
2. Il est vrai que « l’idée du reve­nu de base existe depuis les années 1970 », mais l’idée (et peut‐être même le terme « reve­nu de base ») existe depuis bien plus long­temps.


Article ini­tia­le­ment publié sur BasicIncome.
Illustration : CC BYND 70023venus2009.
Vous pou­vez sou­te­nir le tra­vail de Kate McFarland sur patreon.