Antoine Deltour, lanceur d’alerte en faveur du revenu de base

Antoine Deltour, dans un entretien avec le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) :

Au début je l’ai considérée avec scepticisme, comme beaucoup de gens. Je me disais « c’est une utopie, ce n’est pas finançable, les gens arrêteraient de travailler », ce genre de présupposé qu’on peut avoir sur l’idée. Ensuite, en y réfléchissant, chacun évolue. En ce qui me concerne, c’est une idée qui est rentrée en cohérence avec mes réflexions sur la décroissance. J’ai eu au début la même appréhension concernant la décroissance, je me disais « si l’économie décroit, le monde s’effondrera, ce n’est pas réaliste ». Mais en fait si on analyse les enjeux actuels au niveau énergétique, climatique, de la biodiversité, on arrive à la quasi-certitude que l’économie ne peut pas faire autre chose que décroitre, que ce soit de manière choisie ou de manière subie. Pour mettre en œuvre cette nécessité de décroitre, le revenu de base me parait être la manière de faire la plus ordonnée et la plus socialement acceptable.

Connu pour ses révélations des Luxembourg Leaks, l’ancien employé d’un cabinet d’audit financier articule sa vision d’un revenu de base avec les défis sociaux et économiques actuels.


Source. Illustration : © Aurore Belot/AFP.

1 réflexion sur “Antoine Deltour, lanceur d’alerte en faveur du revenu de base”

  1. Ping : Le journal du revenu de base : avril 2019

Commentaires