Éloge de la gratuité

Un article de Paul Ariès dans le Monde Diplomatique plaide pour une exten­sion de la gra­tui­té, plu­tôt qu’un reve­nu sans condi­tion.

Le capi­ta­lisme, dont la voca­tion consiste à trans­for­mer le monde en mar­chan­dises, ne peut pour­suivre ce pro­ces­sus sans mena­cer l’humanité d’un effon­dre­ment à la fois finan­cier, social, poli­tique et éco­lo­gique. Prendre acte de cette situa­tion conduit à prô­ner un autre type de reve­nu d’existence, démo­né­ta­ri­sé. En d’autres termes : la gra­tui­té, dont il s’agirait de défendre l’extension, car elle n’a jamais tota­le­ment dis­pa­ru. Revenu uni­ver­sel ou gra­tui­té, ain­si se résume le dilemme : vaut‐il mieux don­ner de l’argent aux citoyens ou leur four­nir des ser­vices gra­tuits ?

Source


Illustration : © Matthew Rose.

Pour des transports gratuits

Enjeux éco­lo­giques, sociaux et éco­no­miques de la gra­tui­té des trans­ports en com­mun, en ville et au‐delà.

Avec P. Le Moal (NPA, Collectif Transports gra­tuits Rouen) et
D. Malvaud (Sud‐Rail St‐ Lazare).

Notre‐Dame‐des‐Landes, le 8 juillet 2017.